Bilan 2018 : le top des dix concerts de Nicolas Fournier
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
the fiction aisle Bilan 2018 : le top des dix concerts de Nicolas Fournier cacestculte
Reportages

Bilan 2018 : le top des dix concerts de Nicolas Fournier

0 commentaire
30 décembre 2018 - par Nicolas FOURNIER

1,741 total views, 2 views today

Une nouvelle année vient de s’achever, riche en concert de styles divers (du rap au métal, en passant par le classique), dans les Hauts-de-France (beaucoup) et ailleurs (un peu), dans des grandes salles, dans des moins grandes, dans des festivals…

Bref, partout où il y avait de la musique, des découvertes à faire et des photos à prendre. Et voici le résumé des dix meilleurs concerts de cette année. C’est le reflet de la variété décrite avant… et c’est aussi très subjectif :

10. Hippocampe Fou (Drocourt (62), le 15 mars, le Flow (Lille), le 29 novembre)

Je ne suis pas trop amateur de rap, mais il faut avouer que j’ai un petit faible pour Sébastien Gonzalez (oups, j’ai révélé sa véritable identité). Proche du public, il a déclamé ses textes personnels sans devenir nombrilistes devant ses fans avec un flow hallucinant.

9. Les fouteurs de Joie (Avion (62), le 15 avril)

À mi-chemin entre le théâtre et la chanson, le quintet a présenté son nouvel album à grand renfort de costumes, d’intermèdes hilarants et de petits moments de poésie. Un régal !

8. Guillaume Coppola (Lille Piano(s) Festival le 10 juin)

La perle du Lille Piano Festival, une dizaine de compositions accessibles jouée presque au milieu du public, regroupé autour de lui. Le programme offrait un panorama assez large d’Erik Satie à Claude Debussy en passant par Chopin et Scriabine.

7. First Aid Kit (Aéronef (Lille), le 5 décembre)

La bonne découverte de l’année. Pour leur premier concert à Lille, les sœurs suédoises ont su se faire apprécier du public en communiquant souvent avec lui et en interprétant des compositions humaines, bien servies par la vidéo. Un très bon moment.

6. Birds on a Wire (Arras, le 23 février)

Le duo Rosemary Standley et Dom La Nena a offert un grand moment au public arrageois. Sans amplification, simplement portées par la voix de la chanteuse de Moriarty soutenue par un violoncelle, les compositions, souvent récentes, ont résonné à leur pleine mesure dans le théâtre.

5. Anna Calvi (Splendid (Lille), le 8 octobre)

La belle anglaise a présenté un spectacle racé de haute volée alliant ses qualités de guitare-hero au féminin à ses capacités vocales.

4. Chevalrex/The Fiction Aisle (Lesquin (59), le 6 juillet)

Double ration pop la même soirée, le français (Chevalrex) répond à l’anglais (The Fiction Aisle) et leur tendance psychédélique dont la seule reprise de Baba O’Riley des Who valait le déplacement

3. Nothing but Thieves (Cabaret vert, le 24 août, Aéronef (Lille), le 3 novembre)

L’impression d’avoir découvert un futur grand groupe, maniant aussi bien le rock lourd que les balades intimistes et émerveillant le public avec la même intensité dans deux contextes différents (même si je les ai trouvés un peu plus faibles à Charleville).

2. Idles (Le Cabaret Vert, le 24 août)

La furie punk à l’état brut, coup de poing politique et musique rageuse à l’avenant. Tout simplement.

1.Nada Surf (L’Aéronef (Lille), le 3 février 2018)

Nada Surf, souvenir d’adolescence. Surtout pour cette tournée spécialement organisée pour les quinze ans de leur album Let Go. Des tubes en pagaille, avec explication de texte en prime et en plus quelques vieilleries toujours aussi agréables.

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram