Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
white lies granx mix tourcoing
Reportages

White Lies + Charming Liars au Grand Mix de Tourcoing (2022)

0 commentaire
26 mai 2022 - par Nicolas FOURNIER

 1,044 vues au total,  4 vues aujourd'hui

White Lies + Charming Liars

Cela fait plus de dix ans que j’ai vu pour la seule et unique fois White Lies en concert. Je n’étais pas venu pour eux à l’époque, car la tête d’affiche était 30 seconds to Mars et les Britanniques ouvraient pour le groupe de Jared Leto sur leur tournée 2011. Leur prestation était bien rodée et leurs morceaux rock teintés d’électro me trottaient depuis dans la tête. Leur retour à Tourcoing était donc coché sur mon agenda et c’est avec plaisir que je retrouve le Grand Mix ce dimanche soir.

En arrivant devant la salle, je constate qu’il y a déjà la queue sur le trottoir pour entrer. Deux jeunes femmes discutent entre elles. Je crois deviner qu’elles sont fans de la première partie : Charming Liars et que la tête d’affiche leur est plutôt inconnue, cela me surprend un peu. Une fois dans la salle, les places au premier rang sont prises d’assaut. Certains fans portent un t-shirt à l’effigie du groupe britannique, d’autres ont fait un peu de route pour venir (j’entends parler flamand). Il va falloir jouer des coudes pour prendre des photos ce soir. C’était plus calme pour Get Well Soon !

À  18h30 pile les quatre membres de Charming Liars entrent sur scène. Ils viennent de Los Angeles et assurent le spectacle tant musicalement qu’en parlant beaucoup avec le public. Leur rock est énergique et teinté d’un peu d’électro. Le son est très puissant, porté par un batteur à la frappe lourde. Le chanteur est charismatique est capte facilement le regard, il arpente la scène sans marquer de temps morts. La prestation est convaincante et ils n’oublient pas de chauffer la salle en faisant acclamer les White Lies tout en interprétant sept titres très convaincants en une grosse demi-heure. Une formation à suivre.

Pour succéder à Charming Liars, les britanniques de White Lies entrent en scène (tiens, je crois qu’il y avait une thématique à cette soirée).

On commence tout de suite avec un de leurs anciens titres : Farewell to the Faireground, toujours aussi efficace. Les spectateurs reprendront ensuite souvent en chœur certains refrains. La formule marche bien : du rock puissant (Hurt my heart), aux riffs bien sentis (I don’t want to go to Mars) avec des touches d’électro bien placées (To lose my life). De ce fait, certains morceaux, de par leurs structures (intro lente, accélération et final allongé), rappellent parfois Radiohead.

Leur chanteur trouve tout de même le temps de s’adresser au public. Il présente son titre préféré du groupe (Getting Even) et s‘attarde aussi sur le premier single du groupe : Unfinished Business. Le groupe déroule une quinzaine de titres pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Mais ce n’est pas fini ! Le groupe réparait sur les lumières aveuglantes pour le rappel. On débute par Death (oui les thèmes des chansons sont un peu morbides) et on finit la nuit (enfin la soirée, il est 21h00) par ma chanson préférée : Bigger than Us.

J’étais content de revoir White Lies. Le temps est passé, mais pouvoir assister à leur nouveau show dans un cadre privilégié, en dehors d’un grand festival, était une vraie chance. Et même si certains titres du dernier opus (As I try not to fall appart) sont un peu faibles, ils ont suffisamment de matière pour concocter un set vraiment intéressant.

White Lies + Charming Liars au Grand Mix de Tourcoing

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié