Ornette sort Go Ahead - Ça C'est Culte
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
Ornette Go ahead
Chroniques

Ornette sort Go Ahead

0 commentaire
29 février 2016 - par L'équipe

1,380 lectures totales, 2 lectures aujourd’hui

Un vent de liberté souffle sur Ornette.

Le nouvel EP d’ Ornette – Go Ahead – sort quatre ans après la sortie de son premier album et de la vie spectaculaire de ses différents titres (Crazy et son remix aux 20 millions de vues, l’inattendu Sur le Sable avec Mike Ladd ou encore Bye Bye Baby Bye Bye, choisi par la super star blogueuse Garance Doré pour illustrer une de ses vidéos).

Ornette revient marcher pour nous sur un fil suspendu au dessus d’une mer douce et bleue comme un orage. Go Ahead, c’est l’histoire d’une naissance. Une histoire de renaissance où princesses et chevaliers sont les héros d’un conte défait. C’est la chute d’un royaume fleuri où les corbeaux planent autour d’un château en flammes. C’est l’étoile polaire qui guide la traversée de la nuit, c’est être une femme, c’est avancer.

Ornette s’émancipe et on aime ça, c’est doux comme du velours, minimal, elle se met à nu dans un savant mélange d’électro et de pop. Dans Go Ahead, rien ne se répète et tout se transforme. C’est surprenant et addictif comme le clip qu’elle a réalisé pour accompagner la chanson où elle propose une fable onirique sur la quotidienneté de la vie : on y suit une jeune louve de son rêve à la sortie de chez elle. La douceur de l’image du talentueux chef opérateur Alfred Thirolle embarque d’office le spectateur dans un face à face en champs/contre-champs tout en caméra-photo subjective. On y est tour à tour Ornette ou le fantôme devant elle. Quand elle nous regarde, c’est « le vide rempli du vide », pour ne citer que Gherasim Luca, qu’elle voit et qui avance et recule, nous approche ou nous éloigne d’elle.

Le clip, une animation en stop-motion montée par l’excellent monteur anglais Giles Gardner, faite à partir de photos calées sur l’arpeggio du synthétiseur, nous évoque autant le selfie que la mise en scène quotidienne de nos vies sur les réseaux sociaux. L’étalonnage du brillant Yannig Willmann donne à cette fable ses couleurs envoûtantes.

Pour cet EP, Ornette s’est entourée de la complicité d’Emiliano Turi, qui était déjà présent sur l’album Crazy, comme producteur et arrangeur (As Animals, Tom Poisson, Scotch et Sofa, Vic Moan), d’Alf Briat (Air, Dodi El Cherbini, Sophie Hunger) pour le mix et de Chab (Daft Punk, Brigitte) pour le mastering.
Make The Girl Dance sont complices de plusieurs méfaits artistiques qui ont joliment fait danser plusieurs millions de personnes à travers le monde (Baby, Baby, Baby, Kill Me, ou encore Tchiki Tchiki Tchiki). Cette collaboration est la troisième avec Ornette qui a chanté et composé sur leur dernier album Extraball, Yéyé et Candystore. Make The Girl Dance montent le bpm et emmènent Ornette au pays du soleil en apportant leur touch décomplexée et ludique, on adore, on adhère, on se met direct en bikini.

My Brother Is A Dentist, double secret et caché d’un grand guitariste et arrangeur, découvert avec enthousiasme sur l’album de remixs de l’artiste May Day, son remix nous emporte par un vol direct faire le tour des constellations de nos songes avec ce remix planant et envoûtant.
Gaxie, est un compositeur de musique contemporaine autant à l’aise quand il écrit pour piano et électronique pour l’Ircam que quand il présente, le plus sérieusement du monde, l’orchestration de la bande son d’un film X pour Le Printemps des Arts de Monaco. Ce qu’il aime c’est mettre en relation différents médiums, de manière presque mimétique, c’est la synchronicité à laquelle Go Ahead n’a pas échappé. Ce Prix du Meilleur Jeune Compositeur de Musique Symphonique de la Sacem, qui a gagné aussi le prix Italia avec Radio France où il avait fait chanter Ornette, a emmené le remix vers un monde electro pop symboliste où les cordes accompagnent le bruit d’un cheval, où réel et instruments se confondent pour mieux nous surprendre.

Ornette sera en concert au Bus Palladium le 1er avril 2016. Ce n’est pas une blague !

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram