Brussels Jazz Festival 2020 : un splendide projet - Ça C'est Culte
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
Brussels Jazz Festival 2020 : un splendide projet
Reportages

Brussels Jazz Festival 2020 : un splendide projet

0 commentaire
16 janvier 2020 - par Pierre GERARD

 1,137 total views,  2 views today

Du 8 au 18 janvier 2020 se déroulait la sixième édition du Brussels Jazz Festival à Flagey.

Nous nous sommes rendus le vendredi 10 janvier 2020, pour une soirée qui s’annonçait prometteuse avec notamment un magnifique projet en première mondiale qui restera dans les annales de l’événement.

Avant celui-ci, dans la salle une, Casimir Liberski présenta en trio un concert intimiste.

Entouré de Cyrille Obermüller à la contrebasse et de Samuel Ber à la batterie, le sympathique et surdoué pianiste proposa un style atypique et audacieux. Dans ce répertoire complexe et proche d’une musique classique contemporaine, il interprétera finalement deux ballades qui furent les thèmes les plus “jazzants”.

Brussels Jazz Festival 2020 : un splendide projet
Trio Liberski

Le second concert dans le studio 4 archicomplet était tout simplement le grand moment tant attendu du jour et même du Brussels Jazz Festival 2020.

Il s’agissait donc de ce fameux projet avec la rencontre entre Pierre/Redman/Legnini/Bareket.

Antoine Pierre
Cette rencontre était une initiative de notre batteur Antoine qui, en tant qu’artiste en résidence, avait carte blanche pour trois soirées spéciales.
Celle-ci relevait d’un véritable défi même si Antoine Pierre avait déjà joué avec le saxophoniste Joshua Redman au Festival de Dinant en 2018.
Joshua Redman

Dès le premier thème, le ton était donné.

La rythmique épatante Pierre-Or Bareket (contrebasse) soutenue par un excellent Éric Legnini (piano) allait projeter l’élégance du son et la technique du saxophoniste au firmament.
Que du bonheur également quand, à certains moments, ce dernier s’éclipse pour laisser place aux envolées du pianiste et puis revenir pour jouer à quatre en toute symbiose.

Eric Legnini

Que dire aussi des interventions improvisées et délicates du contrebassiste ou encore du seul et unique solo de haut vol de notre batteur qui laissa tout au long du concert beaucoup d’espace à ses comparses.

Or Bareket

Si la connivence et la cohésion étaient évidentes entre les quatre musiciens, il faut aussi souligner le talent d’écriture d’Antoine Pierre. En effet, tous les thèmes joués (à part Present Tense de Radiohead) étaient des compositions personnelles écrites spécialement pour ce projet.

Il en profitera d’ailleurs pour en dédier une à Pat Metheny, mais aussi à Maarten Van Rousselt qui lui avait donné toute sa confiance pour cette carte blanche.
Redman-Legnini-Pierre-Bareket

À la fin du concert, les musiciens furent longuement ovationnés après leur fantastique prestation.

Le Brussels Jazz Festival 2020 nous étonne chaque année avec son lot de surprises. Celle-ci en fut une superbe.

Antoine Pierre Bernard Rie Brussels Jazz Festival ca c'est culte cacestculte Casimir Liberski 
Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram