Palo Santo sort la suite de son premier EP de jazz (2021)
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
Actualités

Palo Santo sort la suite de son premier EP de jazz dans lequel il mêle ses influences percussives, psychédéliques et électro

1 commentaire
29 avril 2021 - par Sébastien CIRON

 605 vues au total,  2 vues aujourd'hui

Issu d’une famille de mélomanes, Palo Santo débute par l’apprentissage du piano classique à l’âge de 7 ans pour très vite s’orienter vers la guitare, son instrument de prédilection.

Fan de Jimi Hendrix et recevant une formation blues / rock, c’est alors qu’il commence à improviser et à composer. À l’âge de 18 ans, s’affirme sa passion pour le jazz, à la découverte de Grant Green notamment, c’est l’alliance entre la Soul du Blues et la perfection technique, rythmique et sonore des musiciens de jazz qui le fascine, la technique au service de l’émotion.

Formé à l’American School of Modern Music, il entre au Conservatoire Régional de Paris où il continue sa formation à l’improvisation, à la composition et à divers instruments.

Palo Santo y approfondit sa connaissance de l’harmonie et se passionne pour la musique afro-cubaine. Commence alors une série de voyages notamment à Cuba pour y rencontrer le percussionniste Adonis « Panter » Calderon, grâce à qui il a accès au meilleur de la scène musicale de La Havane et aux longues cérémonies religieuses afro-cubaines qui le marqueront particulièrement.

Cuba, Los Angeles ou encore Rio de Janeiro sont des destinations qui ont façonné sa manière d’appréhender la musique, de la vivre et de la transmettre. C’est empreint de toutes ces images, ces sensations, ces mouvements qu’il crée aujourd’hui, avec l’intention de faire naître des images et des couleurs dans l’esprit de l’auditeur et lui inspirer du mouvement.
Palo Santo sort la suite de son premier EP de jazz dans lequel il mêle ses influences percussives, psychédéliques et électros

Une envie de rencontre l’habite, se retrouver débutant, sortir de sa zone de confort, chercher et risquer l’accident en se frottant à de nouveaux styles et de nouveaux musiciens, ainsi Palo Santo enregistre un album de musique électronique intitulé Port de L’Arsenal avec Masomenos, où les deux musiciens recherchent l’accident, l’imprévu avec la volonté de créer des ambiances profondes.

Un premier E.P solo sort en mai 2020 dans lequel il mêle notamment ses influences afro-cubaines, psychédéliques et électros.

Multi-instrumentiste, Palo Santo joue tous les instruments lui même, guitare, claviers, percussions, basse, batterie lui offrant d’autres possibilités qu’en concert. La continuité sortira courant avril avec deux nouveaux morceaux et trois autres morceaux en septembre. Rencontrer d’autres arts également avec la peintre Nina Koltchitskaïa, les deux artistes décident de créer ensemble 14 portraits, et de les habiller avec 14 morceaux.

Le dialogue fonctionne, la musique inspirant une peinture et inversement. Ainsi les portraits bougent grâce à la musique et la musique est incarnée.

Une exposition est prévue courant juin et un vinyle de Palo Santo sortira à cette occasion, 500 copies dans lesquelles se trouveront les portraits, à écouter en regardant.
Palo Santo sort la suite de son premier EP de jazz dans lequel il mêle ses influences percussives, psychédéliques et électros

1 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié


Instagram