L'Orchestre de Picardie invité à Lille pour un concert, 2019
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
L'Orchestre de Picardie invité à Lille pour un concert exceptionnel
Reportages

L’Orchestre de Picardie invité à Lille pour un concert exceptionnel

0 commentaire
2 mai 2019 - par Nicolas FOURNIER

626 total views, 2 views today

Berlioz vs Beethoven : le programme de ce soir au Nouveau Siècle nous promet une affiche façon combat de boxe entre géants avec opposition de style. La soirée promet effectivement, sans doute pas uniquement pour ce mélange des genres. Le programme est varié et la salle a invité les voisins de l’Orchestre de Picardie et son chef Arie van Beek pour cette soirée unique.

Le programme de L’Orchestre de Picardie proposé se joue de la chronologie. En effet, on débute avec la Suite révolutionnaire (et catastrophale) de Peter-Jan Wagemans. Ce néerlandais, compatriote du chef de l’orchestre picard est un compositeur contemporain dont cette courte œuvre (environ quinze minutes) très récente (elle a été écrite en 2015) fait des appels du pied à Beethoven, notamment avec le mouvement à la turque, dialogue malicieux entre trompettes et cymbales.

Quelques provocations se glissent dans cette œuvre moderne. Outre l’usage d’un clavier et d’une sorte d’essoreuse, on note des points techniques rarement entendus dans la musique classique. C’est un peu étrange, il faut l’avouer.

L'Orchestre de Picardie invité à Lille pour un concert exceptionnel

Ensuite, la salle accueille Véronique Gens.

Elle accompagne l’orchestre sur trois chansons composées par Hector Berlioz. L’orchestre se fait plus discret et sert la voix gracieuse de la soprano. Elle-même servant magnifiquement des textes poétiques, très intimistes, écrits par de grandes plumes comme Victor Hugo (La Captive).

Cet ensemble de trois chansons, également très court (quinze minutes) offre une respiration bienvenue dans ce programme, avec des mélodies abordables et des textes doux et faciles d’accès.

Après un entracte bien mérité, on reprend avec un schéma plus classique de Beethoven avec Les Créatures de Prométhée.

Datant du tout début du 19e siècle, cette œuvre de commande pour un ballet (le seul ballet du compositeur allemand). L’orchestre offrira une sélection de certains mouvements de cette œuvre, offrant au public une demi-heure soignée et mélodieuse. On boucle ainsi la boucle de cette soirée, entamé avec un hommage singulier au compositeur allemand puis avec des airs inspirés de l’opéra.

Au final, l’Orchestre de Picardie aura offert une soirée riche en diversité. Même si la première œuvre était d’un abord difficile, l’ensemble était très plaisant.

Déjà présent au Lille Piano(s) Festival l’an passé, l’Orchestre de Picardie sera de retour cette année le samedi avec au programme un concerto pour piano de Chostakovitch et des concertos de Mozart.

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié