Le Jazzwood 2019 : un festival hors du commun
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
Reportages

Le Jazzwood 2019 : un festival hors du commun

0 commentaire
5 septembre 2019 - par Pierre GERARD

586 total views, 2 views today

Le 24 août 2019 avait lieu à Linden-Holsbeek, dans le Brabant flamand, la neuvième édition du  bien nommé Jazzwood.

Le concept de ce festival Jazzwood est très simple. Il propose trois concerts de trois excellents groupes belges en une seule soirée et, surtout, se déroule dans un endroit improbable, unique, magique, bucolique, pittoresque et j’en passe…. Au beau milieu d’un bois.

Le Jazzwood 2019 : un festival hors du commun
Le Jazzwood 2019 : un festival hors du commun

La scène se situe en contrebas d’une sorte de théâtre de verdure et de gradins fabriqués grossièrement avec des planches et rondins d’arbres.
Cet endroit  n’est accessible qu’à pied ou à vélo ; ce qui n’empêchera pas que l’événement soit quasiment complet avec une assistance de plus de 1200 personnes.

La soirée Jazzwood débuta avec le quartet de Stefan Bracaval.

Ce musicien est le seul en Belgique à ne jouer qu’exclusivement de la flûte traversière.Entouré d’Hans Van Oost à la guitare, Hendrik Vanattenhoven à la contrebasse et le jeune prometteur Daniel Jonkers à la batterie, notre ” Herbie Mann ” national proposera constamment de jolies mélodies au travers d’un jazz diversifié proposant des ballades, des thèmes brésiliens et d’autres plus soutenus.
Sa rythmique très efficace soutenait aussi les subtils phrasés limpides du guitariste.
Un concert en toute quiétude et vraiment très plaisant qui était pleinement en harmonie avec le contexte.Lui succéda un projet aussi original que très convaincant. C’était la rencontre entre le guitariste Patrick Deltenre, le contrebassiste Christophe Devisscher et la chanteuse Kristen Cornwell.

Donc, un trio, où les deux instruments à cordes se partageaient la rythmique et se soutenaient mutuellement lors des solos de chacun.
La superbe voix planait sur le site tandis que l’accompagnement musical relevait principalement d’un jazz empreint de blues.

Les envolées magnifiques du guitariste, le groove de la contrebasse ainsi que cette voix qui inclura aussi du scat firent également de ce concert un superbe moment.
Sous la présentation et les commentaires de Marc Van den Hoof, la soirée se termina en beauté avec l’excellent et réputé quartet de notre magnifique trompettiste Bert Joris.

Il était accompagné pour la première fois par le jeune et talentueux Nicola Andrioli qui remplaçait de maîtresse manière Dado Moroni. Ses deux autres fidèles et prestigieux partenaires, formant une rythmique implacable, étaient le contrebassiste Philippe Aerts et le batteur Dré Pallemaerts.
Jouant également du bugle, le trompettiste interpréta principalement ses splendides compositions personnelles dont ” Magone “. Il a aussi joué un magnifique thème écrit par son pianiste ” Mare di notte “.

Comme à son habitude, Bert nous offrit de sublimes chorus et invita régulièrement ses compagnons à en faire autant.

Excellente prestation qui venait couronner une très bonne soirée. De plus, celle-ci se déroula dans les meilleures conditions météorologiques et de sonorisation.

Merci à Monsieur Guido Peers et toute son équipe de bénévoles pour l’accueil reçu au Jazzwood.

Rendez-vous l’année prochaine pour fêter la dixième édition.

© Pierre GERARD
Remerciements à Frank Nicolaï pour les photos.

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram