PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
reportage josef salvat splend de lille
Reportages

Josef Salvat était en concert au Splendid de Lille

0 commentaire
9 novembre 2015 - par L'équipe

Josef Salvat était en concert le 2 novembre 2015 au Splendid.

Après un passage à la Péniche, il y a sept mois (en mars déjà !) Josef Salvat, revient dans la métropole lilloise pour sa première date en France de sa tournée. Le public de tout âge, dans la salle du Splendid, accueille en première partie Kazy Lambist un groupe de jeunes Montpelliérains, sauf « Lara (la chanteuse) qui est originaire de Lille ». Leur musique pop électronique ravit le public. Avec des morceaux comme « On you » un peu plus dansant qui parviennent à faire danser le public malgré son attente évidente pour Josef Salvat. Ce groupe attachant dégage une bonne énergie notamment grâce à la jeune chanteuse qui sans peur appréhende la scène en dansant. Kazy Lambist quitte la scène en nous avouant être très heureux de faire la première partie de Josef Salvat.

Enfin, la salle se met au noir, et le public crie « Josef, Josef ! ».

Les musiciens commencent leur show, la lumière s’allume doucement et la voix de Josef raisonne dans la salle du Splendid, mais personne sur scène ! Enfin, il apparaît en sortant d’un nuage de fumée des coulisses. Il entame sa première chanson de l’album, « Hustler ». À la fin de celle-ci, il nous confie son attachement à Lille et son passage à la Péniche en mars. Concert qui visiblement a marqué le public et le chanteur. Josef parle à son public comme à un bon ami, il nous confie sa vie parfois plus privée et nous avoue avoir du mal à nous parler français. Mais son accent tellement australien et son effort tout au long du concert, mettent la salle sous le charme. Il nous demande au début : « Est-ce que si je parle en anglais, ça va ? » ! La salle répond sans concertation en toute logique « Non », tout le monde rit.

Pendant plus d’une heure de spectacle, Josef se balade sur scène, au sens propre comme au figuré.

Très heureux d’être avec nous, il nous présente ses musiciens comme des membres de sa famille : Johnny, le batteur, explosif sur le morceau « Till I Found You », où Josef lui-même, se laisse emporter par la musique. Parfois touchant avec des morceaux écrits, il y a quelques mois, morceaux joués au piano, sans instruments lourds, mais juste la voix de Josef pour nous raconter son histoire. Des chansons qui parlent « d’amour et de sexe », avoue-t-il presque gêné. Des chansons bouleversantes, comme « Punchline » ou « Shoot and run » qui sont comme des combats.

Puis, il annonce au micro la chanson suivante, « Open Season », et là, la salle crie plus fort. Son tube existe en deux versions, une anglaise et une française. Une chanson qui plaît beaucoup, même si ce soir-là, il chante la version anglaise. Mais qu’importe, « Paradise » (autre chanson en double version de l’album) est chanté cette fois avec les passages dans la langue de Molière pour la plus grande joie du public qui reprend en cœur la chanson. Après pas moins de trois rappels, Josef quitte à reculons la scène et le public ravi.

L’ambiance électro-pop de ses musiques vous donne envie de les écouter toute la journée. Un concert qui donne la joie de vivre, on en ressort avec le sourire et des airs plein la tête. L’Australien, qui s’est fait connaître avec sa reprise de « Diamonds » de Rihanna, a bien plus à offrir à son public que des reprises, même si sa version de Diamonds est sublime et touchante ! Il a son propre univers musical et il vous le rend bien !

Découvrez le reportage photo de la soirée par Sébastien Ciron.

Agnès Paccou

3,499 total views, 4 views today

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié