PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Coup de cœur le chansigne albaricate cacestculte
Actualités

Coup de cœur pour le chansigne

0 commentaire
23 novembre 2018 - par Sébastien CIRON

De plus en plus d’interprètes en langage des signes se chargent de transcrire des chansons d’artistes. Les artistes ont une jolie façon d’ouvrir leur univers aux sourds et malentendants et rendre leurs paroles accessibles. Le chansigne permet aussi aux entendants de découvrir autrement la chanson. Et donner envie d’apprendre ce langage.

Depuis 2005, la LSF “La langue des signes française (LSF), est la langue des signes utilisée par les sourds de France et par une partie des sourds de Suisse. La LSF est une langue à part entière et est un des piliers de l’identité Sourde de la culture Sourde. La LSF est pratiquée par environ 169 000 personnes dans le monde dont environ 100 000 en France en 2014. Elle est considérée comme une langue à part entière, l’idée serait de lutter contre l’exclusion des personnes sourdes et malentendantes.

Les artistes devraient de plus en plus faire un co-plateau avec un interprète chansigne.

La langue des signes française, LSF,  est un langage visuel et gestuel utilisé par les personnes malentendantes et certains entendants. La LSF s’appuie beaucoup sur le langage mimique (expression par un geste défini des objets, actions, sentiments), sur l’imitation (caractéristique d’un objet, d’une action), mais aussi sur la symbolisation, l’allusion et les conventions. L’expression du visage est très importante.

L’histoire de la LSF

C’est l’abbé Charles Michel de l’Epée (1712-1789) qui fonda au 18e siècle la première école publique destinée aux personnes sourdes. Son système éducatif va se fonder sur les signes naturels qu’il a pu observer chez les sourds qu’il rencontre, les signes méthodiques et la dactylologie (langage gestuel) dont il se sert pour l’enseignement du français.

Il a initié la recherche sur un langage de signes méthodiques utilisables par les personnes atteintes de surdité, afin de lier ces signes avec le français écrit, commettant peut-être l’erreur, comme l’a souligné Ferdinand Berthier, de vouloir assimiler la structure syntaxique du français à celle de la gestuelle des sourds. Le regroupement des élèves sourds dans son institution, après sa mort, sentant le besoin de communiquer entre eux, a eu pour effet de favoriser et perfectionner la langue des signes française (LSF).

L’idée est voir de plus en plus d’artistes français recourir à des interprètes de langage des signes en même temps sur la même scène.

Vous allez adorer cette interprète de chansigne qui a fait le buzz lors d’un concert d’Eminem ” Holly Maniatty “, extrait :

En France : Chansigneurs Clémence Colin, Laëty Tual, Adamo Sayad et Sébastien Barty

282 total views, 2 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié