Prochainement

Suivez les directs sur notre compte instagram

Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
Voyou en concert le samedi 1er avril à l'Aéronef à Lille

Artistes

28 janvier 2023 - par Sébastien CIRON

0 commentaire

Voyou en concert le samedi 1er avril à l’Aéronef à Lille (2023)4 min. de lecture

Le nouvel album de Voyou, “Les Royaumes Minuscules”, s’écoute comme si la musique avait des bras et nous enveloppait de sa peau, à la manière d’une amie ou d’un animal.

Sensibles et chaleureux, les onze morceaux qui le composent ont tous un corps et une histoire. Celle-ci s’enracine dans le nord de la France, où, jeune, Thibaud Vanhooland pratiquait des cuivres au conservatoire et dans un orchestre d’harmonie, avant de faire partie de groupes de musique pop en tant que bassiste. Il initie, enfin, son propre projet musical avec un premier album “Les bruits de la ville” (2019), une tournée importante en France

et à l’étranger, une Cigale complète, et, en 2021, un disque instrumental, “Chroniques terrestres Vol.1 “.

Depuis, on a aussi retrouvé Voyou à la composition ou aux arrangements pour d’autres artistes : Yelle, Vincent Delerm, Melissa Laveaux, mais aussi le duo de trip-hop anglais Morcheeba, le groupe de garage américain The Black Lips, ou la chanteuse pop brésilienne Manu Gavassi, sacrée sur son dernier album meilleure artiste brésilienne aux MTV Music Awards.

Musicien complet, Voyou poursuit et précise sa trajectoire en bâtissant ces nouveaux royaumes de trois minutes.

Entièrement composés, écrits et arrangés par lui, ils ont d’abord été enregistrés dans divers studios français (avec l’aide de Michael Declerck, ingénieur son de sa précédente tournée), avant de voyager au Brésil, où Voyou est parti, seul, enregistrer les rythmiques. Là-bas, avec l’aide de Diogo Strauss (co-réalisateur de son précédent disque, “Les bruits de la ville”) et soutenu par un percussionniste et un batteur de Sao Paulo, les rythmiques ont été joués live jusqu’à prendre cette teinte organique, qui saisit l’oreille dès la première écoute.

Les chœurs du disque, ensuite, ont été interprétés par les musiciennes Pi ja ma, Laura Etchegoyhen, Eda Diaz et November Ultra, qui prête aussi sa voix le temps d’un duo sur l’ample Soleil Soleil – où « les petits riens prennent vie au fond des yeux. »

voyou

LIEN POUR LES INFOS DU CONCERT À L’AÉRONEF de Lille

Ces voyages et ces rencontres, multiples, confèrent au disque une chaleur palpable.

À la manière des musiques sud-américaines, de la nouvelle scène soul jazz anglaise et des musiques orientales dans lesquelles Voyou aime s’immerger au quotidien, “Les Royaumes Minuscules” déborde d’âme. À l’écoute du disque, on a la sensation d’être embarqué dans une histoire, évidente et pop, une odyssée d’aujourd’hui, enveloppante et délicate. Un récit dont le décor, stable, est fait de percussions, de basses et de guitares, et dans
lesquels se meuvent des instruments si expressifs, cuivres, violons (dirigés par Grégoire Letouvet), flûtes et pianos, qu’ils semblent avoir chacun un visage.

Les paroles ont quant à elles des airs de films miniatures.

Comme des brèves contemporaines de trois minutes, où les animaux, les végétaux et les humains se fréquentent et s’inspirent, et où chaque phrase semble toujours vouloir en dire plus. À la fois simples et hantés, certains morceaux sonnent comme des odes à la vie (La nuit le jour) ou des éloges de la contemplation (Les royaumes minuscules, Soleil Soleil). D’autres ont l’allure de visions sensuelles et malicieuses (Deux oiseaux), ou bouleversent sans prévenir (L’hiver ou Là-haut). Tous semblent avoir été imaginés par un jeune homme clairvoyant, qui s’inquiète avec douceur du monde tel qu’il va, et chante tout haut ce que tout le monde éprouve tout bas.

À la fin, cela donne une impression de terrible proximité.

De joie, et de pudeur. “Les Royaumes minuscules” sont la preuve que dans chaque geste, chaque visage et chaque présence, même les plus microscopiques en apparence, se cache l’univers entier — pour peu qu’on lui prête notre oreille, pour peu qu’on l’écoute et qu’on laisse sa musique intime l’emporter. Et, avec élégance et malice, c’est ce que parvient à faire Voyou. Changer le monde en musique. Laisser longtemps résonner.

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !

Laisser un Commentaire

Nom/Prénom*
Votre courriel ne sera pas publié
Commentaire*
Les dates à venir

One Night Of Queen

- 20h

Cirque royal - Koniniluk crcus, Bruxelles

SEPT

11

One Night Of Queen

- 20h

Cirque royal - Koniniluk crcus, Bruxelles

SEPT

11

One Night Of Queen

- 20h

Cirque royal - Koniniluk crcus, Bruxelles

SEPT

11

La radio CCC

Voir tout l'agenda

Espace Partenaire

Vous avez un événement à anonncer

Gagner vos places pour des soirées



Vous aimerez aussi