PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Les Nuits Secrètes 2018 Mathias Vroman cacestculte reportage live report aulnoye-aymeries festival concerts
Festivals

Un dimanche au festival Les Nuits Secrètes 2018

0 commentaire
19 août 2018 - par L'équipe

Il est un peu moins de 21 h 30 quand les festivaliers du festival Les Nuits Secrètes 2018 commencent à affluer vers la scène Eden pour assister à la prestation de BRNS.

ENVOÛTANT

Ceux-ci nous proposent une Pop rythmique et envoûtante, avec des basses qui rappellent parfois celles de Sonic Youth. Ou encore des envolées à frontière entre le Post-Rock et le Psyché-Rock, laissant planer toute une foule conquise. On a l’impression que BRNS sait tout faire de son Rock indépendant, enchaînant des morceaux aux styles variés (parfois à la limite Shoegaze ou Dream-Pop), mais sachant aussi faire bouger ses fans comme sur le titre Mexico. Ces quatre-là ont assuré un superbe spectacle, malgré la visible attente des spectateurs pour Shaka Ponk, la tête d’affiche de cette dernière journée.

Ces derniers arrivent sur la Grande Scène à l’heure prévue pour un set qui démarre très fort, puisqu’il leur a fallu moins de deux minutes pour électriser tout le public présent.

IMPRESSIONNANT

Visuellement, ça envoie du très lourd et très vite… Shaka Ponk est clairement là pour régaler, pour communier, pour partager son dernier album aussi (Killing Halleluja, On Fire ou Rusty Fonky avant le final). Le groupe impressionne comme à son habitude par sa présence et son style, et surtout par la complémentarité des artistes investis qui le composent. Après un Twisted Mind de folie, un I’m Picky spectaculaire, il balance son Palabra Mi Amor dans une ambiance totalement furieuse.

On profite évidemment de la version arrangée de Smells Like Teen Spirit, pendant laquelle Frah se confond avec la foule du carré VIP. Puis, Frah entame une traversée pour rejoindre Sam sur scène via un slam très apprécié. L’avant-dernier titre, Gung Ho, est très chorégraphié et toujours accompagné d’un visuel vertigineux. Il annonce la claque finale au son de Rusty auprès d’une fosse déchaînée. La formation a été là jusqu’au bout, avec l’envie de continuer, de donner encore, de montrer que ce son-là a encore de beaux jours devant lui.

EFFICIENT

Panda Dub est le suivant sur la liste de la programmation ce dimanche aux Nuits Secrètes 2018. Il distille tout de suite son Dub électro, et pour être objectif, ses influences Soundsystem sont clairement exprimées. On navigue à la limite du Trip-Hop, mais High Tone ou Zenzile ne sont jamais très loin. Le lyonnais prouve encore une fois son efficacité sur scène. Il confirme qu’il a imposé un nouveau souffle au Dub français.

Comme à son habitude, Vitalic sait de quoi il parle.

PERTINENT

Présent sur la scène électro depuis 20 ans, il a su fidéliser son public et contribue aujourd’hui à mettre en avant ce paysage musical au niveau international. Pour ma part, je l’ai toujours préféré en festival qu’en concert. Cela se confirme ce soir si l’on considère sa prestation énorme sur Second Lives, moins calme, mais tout aussi remixée qu’à l’Aéronef en décembre 2017.

Ses classiques d’Ok Cowboy ou FlashMob sont passés en revue. Les jeux de lumière et la prestance de l’artiste démontrent ce soir encore qu’il sait lever la foule de manière évocatrice. Pas un instant de sursis et jusqu’à la fin de sa session, le natif de Dijon est dans son élément. Il laisse une foule aux bras levés venue aux Nuits Secrètes 2018, enthousiasmée et satisfaite d’une journée haute en couleur.

Mathias Vroman

640 total views, 2 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié