PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Les paysages sonores de SKAAR invitent à un voyage à travers la Norvège puisant dans différentes nuances de rock cacestculte
Chroniques

Skaar, franchit le mur du son !

0 commentaire
11 octobre 2018 - par Sébastien CIRON

Les paysages sonores de SKAAR invitent à un voyage à travers la Norvège puisant dans différentes nuances de rock !

Cet imposant mur du son mélancolique a pris forme lorsque la chanteuse Karla Lesley Jaeger a invité des musiciens à rejoindre son projet secret alors qu’elle était à l’université de Bergen, en Norvège. Selon ses mots, cela s’est transformé́ en quelque chose de « magique et mystique ». Très vite, le destin a souri au collectif et leur groupe a évolué pour devenir SKAAR qui vient du mot « skår » ou « glasskår », qui est le mot norvégien désignant les petits morceaux de verre brisé. Un peu comme leur musique: elle est fine, belle et précieuse (comme les diamants) mais aussi brisée, tranchante et dangereuse (comme le verre brisé).

Au printemps dernier, SKAAR s’installait aux Castle of Doom Studios (Glasgow, Écosse) pour peaufiner leur premier album prévu pour février 2019.

Le single Manic Moonlight fut dévoilé il y a quelques temps et aujourd’hui c’est au tour de MIO, résultat d’une collaboration fructueuse avec le producteur Tony Doogan (Mogwai, Belle & Sebastian), qui pourrait être qualifié de pop-rock alternative.

« Elle a démarré une révolution ! Le monde semble se désintégrer. La misère, l’égoïsme, l’injustice et la xénophobie est en train de nous détruire ! MIO est la voix qu’elle a et qu’elle utilise du mieux qu’elle peut. L’humanité a oublié qui sont ses frères et soeurs. L’humanité, c’est-à-dire indépendamment du genre, de l’origine, de la couleur de peau ou de l’orientation sexuelle. Nous devons reconquérir l’amour, la compassion, et l’humanisme. Nous n’avons plus de temps pour plus de misère !

Dans la vidéo, des mains de couleurs nationales de grandes puissances comme les États-Unis, le Royaume-Uni ou la France, en plus du pays où elle est née, la Norvège, peignent son visage innocent. Jusqu’à ce qu’elle se convertisse et continue à se peindre elle-même, avec un nouveau regard, un regard de folie. Le nationalisme est dangereux et touche les plus faibles en premier. C’est pour cela que nous devons prendre soin des uns des autres et cultiver l’importance du respect. Personne ne doit se sentir en marge de la société, c’est là qu’on devient des proies faciles pour les mains peintes en bleu, blanc et rouge ! »

1,388 total views, 8 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié