Red Money - Ça C'est Culte
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
Red Money album foreplay
Chroniques

Red Money

0 commentaire
30 juin 2014 - par L'équipe

1,164 lectures totales, 2 lectures aujourd’hui

Red Money : un clip, un maxi !

« Faire en sorte que l’ineffable nous devienne familier tout en gardant ses racines fabuleuses. »

Chez Red Money, comme pour chaque chose il faut un début. Celui-là s’ouvre sur une épaisse fumée expirée d’une bouche que l’on devine féminine. Le scénario sera court mais efficace. Deux personnes. Deux maxis. Deux titres. Un clip. Une chanteuse guitariste. Un batteur bassiste. Du noir et du blanc. Bref du rock et du bon.

Red Money est un groupe rock composé de Laure Laferrerie et Arnaud Dussiau. Après des éloges mérités qui mettaient en avant leurs potentiels créatifs, leurs coups de maître et qui laissaient espérer une suite prometteuse du duo après « Burn Baby Burn » et « Sister ». Ils reviennent avec un maxi intitulé « Foreplay 2 ». Dans la suite logique de leur premier, qui lui se nomme vous l’aurez deviné si vous ne l’avez toujours pas écouté « Foreplay 1 ».

Après ce premier maxi plutôt élogieux, est-ce que le second correspond à l’attente que l’on se faisait ?

Comme dans le précédent il faudra se contenter de deux titres… Mais deux titres qui passeront en boucle, pour la plupart des amateurs ou non de rock « vintage ». Le premier qui s’appelle 24-7 et un autre, du nom de Waker.

Laure Laferrerie qui est dotée d’une voix aussi exquise que sensuelle est toujours armée d’une guitare qu’elle sait dompter. De 24-7, où elle accompagne sa voix avec une certaine légèreté décadente, à Waker où elle la tient en laisse, avant de la laisser grincer et attaquer ce qui doit l’être. Arnaud Dussiau quant à lui, donne-le rythme à l’aide de la basse et de la batterie, provocant de cette manière, une puissance que de très bonnes enceintes seront ravies de vous faire partager.

Cet accord donne donc Red Money avec un second maxi « Foreplay 2 » : une sorte de noir et blanc telle leur pochette où l’on voit notre duo allongé sur du parquet et une guitare entre les deux. Une pochette aussi esthétique, que minimaliste, autant brillante que sombre, une pochette au reflet de leur musique. Une musique épurée dans un rock qui côtoie magnifiquement bien l’ambiance du trip-hop. Réussissant à provoquer l’ineffable tout en nous faisant penser que ce ne sont que de simples riffs très bien placés. Comme je le disais au début. Bref, du rock et du bon !

P.S. : 24-7 est également proposé avec un clip très épuré à la manière du maxi à regarder !

Clip “Burn baby burn” :

Guillaume Lew Valles

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram