Orchestre National de Lille : les comédies musicales pour célébrer la fin de l'année 2019
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
MENU
Orchestre National de Lille : les comédies musicales pour célébrer la fin de l'année 2019
Reportages

Orchestre National de Lille : les comédies musicales pour célébrer la fin de l’année 2019

0 commentaire
15 décembre 2019 - par Nicolas FOURNIER

622 total views, 2 views today

L’Orchestre National de Lille profite du mois de décembre pour présenter son programme spécial fêtes.

Comme en 2017, ce sont les comédies musicales qui sont à l’honneur chez l’Orchestre National de Lille et dans la région (Carvin, Maubeuge et Pernes-en-Artois) et avec un programme centré sur l’œuvre du compositeur Richard Rodgers (La mélodie du bonheur).

Orchestre National de Lille : les comédies musicales pour célébrer la fin de l'année 2019

Pour l’occasion un chef étranger est invité : Tom Brady, un anglais spécialisé du genre. Le programme est découpé en deux. Chacune s’ouvrant sur un instrumental avant que les chanteurs n’arrivent. La première partie débute avec l’une des premières œuvres de Rodgers : Slaughter on 10 th avenue, qui contrairement à ce que son titre laisse présager, est assez joyeux (avec quelques effets inquiétants toutefois). Derrière son pupitre, Brady semble esquisser quelques pas de danse. On en ferait bien tout autant durant la soirée.

Orchestre National de Lille : les comédies musicales pour célébrer la fin de l'année 2019Enfin, les cinq chanteurs arrivent.

Ils se partageront les chansons ensemble (Surrey with Fringe on top, No other love…) en duo ou en solo. Un jeu de lumière approprié permet aussi de faire varier l’ambiance. Projetée derrière la scène une lumière tamisée vient renforcer le Blue Moon apaisant sur de faux airs jazzy qu’Alyssha Umphress interprète en solo.

On aura le droit aussi au très romantique Something Good pendant lequel les deux chanteurs, Ben Davis et Samantha Massell se font face durant tout le morceau. La fin de cette première partie se conclut par quatre extraits de La mélodie du bonheur, sans doute l’œuvre la plus connue du compositeur.

La seconde partie, après un bref entracte, fait la part belle à Carousel.

Et ce, avec une valse jouée uniquement par l’orchestre et aussi ce Soliloquy, chanté en solo par Ben Davis. C’est très maniéré et presque plus parlé que chanté. La grande force de cette soirée est d’offrir un pot-pourri efficace sur un genre (la comédie musicale) moins connu en France que dans les pays anglophones. Certaines chansons sont ainsi plus “jouées” que d’autres, comme When the children are asleep avec ce baiser final échangé par Lora Lee Gayer et Cody Williams.

On retrouvera d’ailleurs ce dernier, cabotinant avec son compère Davis en dansant lors de du léger There is Nothing like a dame. On arrive tranquillement vers la fin durant laquelle les cinq interprètes reprennent Do-Ré-Mi, tiré de La mélodie du bonheur. Ce titre est si enthousiasmant qu’il sera également joué lors du rappel. Un rappel durant lequel les fans de football pourront entendre You’ll Never Walk alone (tiré de Carousel) popularisé par les fans de Liverpool et reprise régulièrement dans les stades.

Une belle soirée avec l’ Orchestre National de Lille qui évoque idéalement les fêtes à venir en proposant un spectacle de qualité servi par des interprètes de talent.

Crédit photo : Ugo Ponte/ONL.

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram