Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
Les Plastic Duck et Fatals Picards au Métaphone (2022)
Reportages

Les Plastic Duck et Fatals Picards au Métaphone (2022)

0 commentaire
26 septembre 2022 - par Sylvain Stricanne

 915 vues au total,  2 vues aujourd'hui

La superbe salle à Oignies accueillait dernièrement LES FATALS PICARDS en tournée pour leur dernier album “Le syndrome de Göteborg”. Ils soutenaient d’après les dires (humoristiques) de la première partie les locaux de Loos en Gohelle, LES PLASTIC DUCK.

Un duo de groupe qui fonctionne parfaitement. LES PLASTIC DUCK jouent une chanson française swing jazz humoristique à la Cherry Poppin’ Daddys. Le groupe démarre dans la salle au milieu du public ébahi. Les fans sont nombreux, ils chantent directement avec le groupe. Puis le combo remonte sur scène dans un set vraiment carré. Le batteur est un vrai métronome technique, j’ai le sentiment que l’ensemble du groupe à un background musical de type CMA. Ils jouent extrêmement bien. Bon moment de découverte.

Les Plastic Duck et Fatals Picards au Métaphone (2022)

LES FATALS PICARDS depuis leur ” megateuf ” avec LES MARCELS préparent ce nouvel album et présentent au bas mot cinq titres.

Cela fait de la fraicheur, on retrouve certains classiques des précédents albums, un set acoustique et un rappel à la ULTRA VOMIT.

Paul au chant est au taquet, mais on sent une fatigue physique. Yves à la basse est aux Fatals ce que Flea est aux Red Hot Chili Peppers. Il est aussi un excellent guitariste et nous surprend sur le fameux rappel. Laurent brille par son apport à la guitare, j’ai toujours le sentiment d’avoir des accompagnements différents à chaque show.

Enfin, Jean Marc à la batterie limpide comme à son habitude.

À  revoir sans modération, peut-être avec une meilleure balance. Le niveau des basses était tellement élevé que parfois on n’entendait pas le chant ou la guitare.

 

Photos et texte : Sylvain STRICANNE

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié