Jeanne Cherhal à Lens (Le Colisée, le 19/01/2017) - Ça C'est Culte
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
concert jeanne cherhal lille paris Lens colisée
Reportages

Jeanne Cherhal à Lens (Le Colisée, le 19/01/2017)

0 commentaire
21 janvier 2017 - par Nicolas FOURNIER

3,858 lectures totales, 6 lectures aujourd’hui

Second concert consécutif dans les Hauts-de-France pour Jeanne Cherhal.

Après le théâtre Sébastopol de Lille (où Jeanne Cherhal a eu un petit peu froid), c’est au tour du Colisée de Lens d’accueillir la Nantaise. Elle vient dans le cadre de sa tournée Solo dans laquelle elle réinterprète ses chansons, seule accompagnée de son piano.

C’est une formule qui lui convient. Elle s’était déjà accordé un petit intermède en solo lors de son concert à Liévin en 2015. Cet exercice a l’air de plaire à de nombreuses chanteuses comme Cœur de Pirate ou encore Ann Pierlé, qui était venue dans cette même salle. Le public local a de nouveau répondu présent, la salle est presque pleine pour ce premier concert de l’année. Jeanne Cherhal présente donc encore les chansons issues d’ « Histoire de J », son dernier album sorti, il y a deux ans. Mais elle réussit plutôt bien le passage à la version piano voix et évite de tomber dans le piège d’une prestation monotone comme peuvent parfois l’être les concerts en solo. D’autant plus que la jeune femme aborde des sujets sensibles comme le viol (« Quand c’est non, c’est non »), la mort (« Hommes perdus ») ou encore l’homophobie (« Noxolo »).

Elle parvient à attirer le public avec des rythmes variés (« L’échappé ») et en se tournant face aux spectateurs qu’elle taquine gentiment tout en affirmant son plaisir de jouer dans le Pas-de-Calais. Elle s’offre également une respiration avec le très amusant « La station » qui aborde ses voyages en famille vers une station… d’épuration. On retrouve la drôlerie qui caractérise aussi sa sœur Liz (« Quand on est très amoureux » avec un couplet arrangé spécialement pour ce concert à Lens). Et toujours son timbre de voix qui fait parfois penser à Véronique Sanson, sa chanteuse préférée, dont elle reprendra d’ailleurs « Amoureuse » en fin de concert.

Jeanne reviendra deux fois sur scène pour un concert qui au final aura duré près de deux heures. Pour interpréter J’ai faim une de ses meilleures chansons où l’influence de sa chanteuse préférée se fait clairement sentir et pour présenter en chanson et avec humour son équipe technique. Elle reviendra encore une dernière fois saluer le public local avec « Le tissu », chanson sur la burqa. Un sujet épineux, qui, à l’image des autres thèmes abordés, montre la qualité d’écriture et l’ouverture de Jeanne Cherhal. Un final idéal pour une tournée qui touche bientôt à sa fin. On attend la suite avec impatience.

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram