Hermia-Mohy-Gerstmans : " The Love Songs " ou un retour au cœur du jazz intimiste - Ça C'est Culte
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
Chroniques

Hermia-Mohy-Gerstmans : ” The Love Songs ” ou un retour au cœur du jazz intimiste

0 commentaire
29 juillet 2020 - par Pierre GERARD

 641 total views,  2 views today

Après le projet du saxophoniste Manuel Hermia ” Jazz For Kids “, magnifique recueil de comptines version jazz adressé aux enfants et leurs générations précédentes, le trio avec le pianiste Pascal Mohy et le contrebassiste Sam Gerstmans se retrouve pour nous présenter ce bel album The Love Songs par Hermia-Mohy-Gerstmans (Jazz Avatars – février 2020).

Hermia-Mohy-Gerstmans : " The Love Songs " ou un retour au cœur du jazz intimiste
La pochette et le titre de ce nouvel opus par Hermia-Mohy-Gerstmans ne laissent planer aucun doute sur le contenu proposé et le sous-titre ” Back to the heart of jazz “ situe le contexte dans lequel nous allons être plongés.

En effet, l’album compte huit thèmes, principalement des ballades, dont sept standards composés  dans les années 1930, 1940 et 1950. Le trio les revisite au travers de versions longues avec beaucoup d’originalité et une grande sensibilité.

On y retrouve notamment Soul Eyes, The Nearness Of You, I Fall In Love Too Easily,  A Kiss To Build A Dream On ou encore Stella By Starlight qui furent interprétés par de nombreux musiciens comme Stan GetzChet BakerLouis ArmstrongJohn Coltrane, mais aussi chantés par de grandes voix dont Sinatra ou Ella.
Le titre perspicace I Aime You est une composition originale de Manuel Hermia qui n’a rien à envier aux autres jolies mélodies langoureuses.
Hermia-Mohy-Gerstmans : " The Love Songs " ou un retour au cœur du jazz intimiste

Tout au long de ces morceaux chaleureux et mélodiques, les trois brillants musiciens Hermia-Mohy-Gerstmans font preuve d’une réelle complicité.

Ils s’écoutent, dialoguent ensemble ou à deux, se donnent l’occasion de s’exprimer individuellement pour mieux se retrouver et jouer à l’unisson.

Le son feutré, lyrique et chatoyant du saxophoniste (au ténor et à l’alto), le jeu discret, mais tellement subtil du contrebassiste et le toucher tout comme l’inventivité du pianiste se complètent à merveille pour aboutir à ce très beau disque.

Écouter ces huit thèmes ou comment profiter d’un doux et excellent moment musical en toute quiétude; telle est la comparaison !

C’est encore mieux à deux, car le côté sensuel de cette musique appelle à la tendresse et à l’amour, comme son nom l’indique.The Love Songs est assurément un album à savourer sans modération.
En voici un bel extrait capté lors du confinement: Hermia/Mohy/Gertsmans Plays The Love Songs – Live at Bel Jazz Fest 2020.

Hermia-Mohy-Gerstmans : " The Love Songs " ou un retour au cœur du jazz intimiste
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram