Birdy à Roubaix (Le Colisée, le 9 mai 2016) - Ça C'est Culte
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
Birdy et Dan Owen au Colisée de Roubaix © Sébastien Ciron
Reportages

Birdy à Roubaix (Le Colisée, le 9 mai 2016)

0 commentaire
17 mai 2016 - par Nicolas FOURNIER

2,239 lectures totales, 2 lectures aujourd’hui

Soirée concert ce lundi soir au Colisée de Roubaix. Le magnifique théâtre accueille la jeune Anglaise Birdy pour sa nouvelle tournée « Beautiful Lies » du nom de son dernier album (le troisième déjà!).

Mais avant, c’est son compatriote Dan Owen qui arrive. Seul, avec sa guitare, il est coincé dans un coin de la scène à côté de l’imposant piano mis à la disposition de la tête d’affiche. Avec ses faux airs d’Ed Sheeran et son côté un peu timide, on ne sait pas trop à quoi s’attendre… jusqu’à ce qu’il commence à chanter. Une voix grave, étonnamment, pour quelqu’un de si jeune, parcourt la salle. Simplement accompagné de sa guitare comme on l’a dit, il fait forte impression. Il prend le temps de présenter les chansons, ce qui permet de créer une complicité avec le public. Ainsi « When I Die » est présenté comme une « Happy Song », ce qui arrache de petits rires dans l’assistance. Souvent entraînantes, ses compositions (couplées à sa voix) rappellent Bruce Springsteen. Il passe même de l’aigu au grave sans difficulté (« Made To love You » qui lui aurait été inspiré par un de ses amis). Il finit tout de même par s’asseoir pour faire l’homme-orchestre (harmonica, guitare et grosse caisse) lors de sa reprise de « Little Red Rooster » de Willie Dixon, où, dans le feu de l’action, il casse même une corde. Une très bonne découverte d’un artiste talentueux et sympathique.

C’est ensuite au tour de Birdy d’apparaître. Enfin, c’est surtout la partie supérieure de son crâne que l’on arrive à apercevoir au-dessus de son piano qui apparaît. Un piano derrière lequel elle restera figée les trois quarts du temps. C’est étonnamment sombre, elle et ses cinq musiciens sont à peine visibles sous les lumières (ils ont pourtant un gros projecteur derrière chacun d’eux). Le show est bien rodé, la liste de morceaux est presque la même que celle de la veille par exemple, malheureusement il manquera encore un petit quelque chose pour que le spectacle s’emballe et le public avec. La reprise de Cherry Ghost « People help the People » aurait pu donner un premier coup de fouet à ce concert. Il n’en sera rien, le titre passe presque inaperçu auprès du public. Pourtant, tout est en place musicalement, les compositions sont bonnes. On note quelques influences électro-pop (« Give up ») et même des références aux années 1980 (« Words ») ou des incursions dans le style pop rock un peu plus balisé (« Terrible love » reprise de The National). Car l’ancien vainqueur du concours Open Mic UK montre qu’elle a du goût, le meilleur de la scène indé a droit à son hommage (The National, Fleet Foxes, The xx, entre autres).

La jeune femme interprète de nombreuses reprises, qui constituaient la matière première de son premier album éponyme. Des compositions empruntées à d’autres et qui mettaient effectivement sa voix en valeur (d’où son surnom de Birdy « Petit oiseau »), à l’image de ce « Skinny love » de Bon Iver qui conclura le concert.
Elle s’aventure parfois sur le devant de la scène, laissant son piano, troqué contre une guitare. Mais elle y revient régulièrement, y compris pour y réaliser un superbe solo (« Words as Weapons »). Le rappel lui permettra de jouer ce qu’elle considère comme sa chanson favorite de son dernier album (« Unbroken ») et surtout d’entendre un duo avec Dan Owen (« Let It All Go »). Un concert magistralement interprété mais qui gagnerait justement à sortir des sentiers un peu trop balisés. Mais ceci doit être réalisable pour une jeune femme qui ne fêtera ses 20 ans que quelques jours après ce concert.

Le diaporama des photos de Sébastien Ciron :

Birdy et Dan Owen au Colisée de Roubaix © Sébastien Ciron

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram