Antoine Pesle offre un premier album sublime (2019)
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
MENU
Antoine Pesle offre un premier album sublime en cette rentrée !
Chroniques

Antoine Pesle offre un premier album sublime en cette rentrée ! (2019)

0 commentaire
11 septembre 2019 - par L'équipe

668 total views, 2 views today

Antoine Pesle fait ses premières armes à Lille. C’est sa rencontre au Pop Up du Label avec Juliette Armanet qui va lui permettre de s’accomplir.

Pour elle, il va coproduire l’album qui va la révéler : « Petite amie ». Il se lance maintenant sur son projet solo et offre ce beau premier album « Hi-fi Romance » disponible ce 4 octobre 2019.

Nourri de pop, de hip-hop et de la pointe de solfège qui va bien, ce sont pourtant de premiers morceaux électroniques sortant des machines d’ Antoine Pesle dès 2005.  Odieux audio pour le perfectionniste qu’il est ; ce n’est qu’en 2011 qu’il se sent prêt à proposer sa musique sur scène dans la région lilloise. Deux plus ans plus tard, sort « Amour Lemon », premier EP entre Italo disco et French boogie, qui témoigne déjà de ses qualités de producteur autodidacte exigeant. Avant de tout changer.

Chef d’orchestre solitaire de ses désirs esthétiques, c’est sa rencontre avec Juliette Armanet au Pop Up du Label qui va permettre à Antoine Pesle de s’accomplir.

À la façon d’un partenaire d’entraînement musical, il devient coréalisateur (avec Marlon B) et arrangeur principal de son premier album « Petite amie ». Ensemble, ils font éclore patiemment la beauté de simples maquettes piano-voix pour en faire de nouveaux classiques d’une chanson française scintillante.
La liberté est son animal ; vient donc le temps d’éprouver son perfectionnisme à nouveau pour lui-même. Réécrire. S’entourer de nouveaux musiciens. Jouir d’une confiance renforcée dans sa capacité à enregistrer une musique qui lui plait autant qu’il en connaît les ficelles.

Bruxelles, 2016, revenir à l’essentiel. Antoine Pesle rachète un mini studio cassette huit pistes. Lui qui a découvert tardivement « McCartney », premier album solo du magicien de Liverpool, veut retrouver l’euphorie libératrice et anachronique de produire une musique analogique dont il joue chacune des notes, décide de chaque souffle. Une remise à nu, qui rhabille sa musique d’un voile de fragilité. Avant de la parer à nouveau de ses plus beaux atours, dans son Sunset Studio de Lille.

Il sort enfin en 2019 son premier album, Hi-Fi Romance, un son pour tomber amoureux, par un fidèle amoureux du son.

Cet album véritable décline sur onze titres une atmosphère ouatée, délicieusement mélancolique et enveloppante. On y retrouve la beauté des premières productions de Phoenix et Air, et même un peu de João Gilberto. Une voix toute proche. Des batteries sans reverb. Une pop solide et douce à la fois, sans muscles apparents. Antoine Pesle y engage toute son exigence, son érudition, son French flair.

Toutefois, l’efficacité est ailleurs désormais. On est saisi dès la première écoute, avec l’envie de s’arrêter sur le bord de la route pour se laisser séduire par le poste radio. Et écouter ce disque en boucle. Il était urgent d’attendre. Latence !

Au MaMA festival le 16 octobre 2019.

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram