Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
Anne Paceo en concert le mercredi 12 octobre au Théâtre de Tourcoing dans le cadre du Tourcoing Jazz Festival 2022
Artistes

Anne Paceo : nouvel album et concert au Tourcoing Jazz Festival le 12 octobre 2022

0 commentaire
1 août 2022 - par Sandrine

 217 vues au total,  2 vues aujourd'hui

Anne Paceo en concert le mercredi 12 octobre au Théâtre de Tourcoing dans le cadre du Tourcoing Jazz Festival 2022

Anne Paceo en concert le mercredi 12 octobre au Théâtre de Tourcoing dans le cadre du Tourcoing Jazz Festival 2022

Charlie Haden a dit d’elle : « Elle m’a immensément impressionné par son talent, sa musicalité et son dévouement à sa forme d’art. Son style personnel et « son » si particulier font d’elle une musicienne unique. »

Leader et compositrice fertile, Anne Paceo a su inventer un style singulier et identifiable dès les premières mesures.

En témoignent ses trois Victoires de la musique, « Artiste jazz de l’année » en 2019, « Artiste jazz de l’année » en 2016, « révélation jazz » en 2011, et sa discographie prolixe, qui l’ont emmenée jouer dans 45 pays sur les 5 continents. Avec six albums et deux EP à son actif Anne Paceo se joue des codes et des styles, mettant un point d’honneur à briser les frontières et rechercher des alchimies très particulières entre les musiciens qui composent ses groupes.

D’abord repérée comme accompagnatrice, elle joue professionnellement depuis ses 19 ans auprès des plus grands noms de la scène musicale française et internationale, Archie Shepp, Rhoda Scott, Christian Escoudé, Marcel Azzola, Henri Texier, Andy Sheppard, Alain Jean-Marie, LeylaMcCalla, Philippe Catherine, Sandra Nkaké, Emmanuel Bex, Michel Legrand, Jeanne Added, Melissa Laveaux, China Moses… Pour n’en citer que quelques un.e.s.

En 2008 puis 2010 elle publie « Triphase » et « Empreintes », albums en trio où elle co-compose la musique avec ses deux compagnons de scène.

Elle fait alors ses premiers pas en tant que compositrice. « remarquable » Télérama,

« un dialogue d’égal à égal, où l’écoute et le respect vous font comprendre ce qu’est l’art du trio » Citizen Jazz.

En 2012 elle publie « Yôkai », carnet de voyage sonore en 5tet, entièrement composé par ses soins qui lui permet d’embrasser son indépendance et d’affirmer ses talents de compositrice.

« Anne Paceo s’impose parmi les figures majeures de la nouvelle scène du jazz français », Jazz mag,

« Le disque de la maturité » Jazz News,

« Yôkaï est de ces oeuvres solaires, hypnotiques et addictives qui vous laissent rêveur, le sourire bloqué », FIP.

En 2016 avec « Circles » elle affirme son style et son écriture à la fois organique, foisonnante et généreuse, aux frontières du jazz, de la pop, de la musique électronique et des musiques du monde. Le groupe jouera plus de 120 concerts à travers la France et le monde.

Les critiques ne tarissent pas d’éloges :

« Véritable tableau poétique et inspiré », FIP,

« Avec Circles Anne Paceo nous invite à un voyage où le rock cosmique rentre la prière soul, où le funk en acier froid peut conduire à d’étranges dérives extra-terrestres, nous menant pas à pas vers un territoire autre, inconnu et fascinant », Les Inrocks,

« Anne Paceo s’impose au premier rang des créatrices capables de mêler l’art de l’écriture avec la force suggestive de l’improvisation » Jazz magazine. En 2018 elle publiait « Fables of Shwedagon » son premier disque « live », fruit de la rencontre avec des musiciens du Myanmar.

« Rarement deux cultures, deux histoires musicales ont aussi bien cohabité, cette musique n’a absolument rien d’artificiel ou de calculé, elle est d’une rare spiritualité, en ce qu’elle incarne à merveille l’idée de jouer ensemble ». Jazz magazine. La même année elle devient artiste associée du festival Jazz sous les Pommiers, pour trois ans. En 2019 puis 2020 paraissent Bright Shadows puis Samâ, qui l’emmènent sur la route des plus grands festivals, théâtres et scènes nationales. « un grand disque », Jazz magazine,

« un album à la fois exigeant et accessible » Rolling Stones,

« un album universel et sans frontières qui pourrait s’inviter sur les platines de tous les amoureux de musique viscérale et de poésie », Batterie magazine.

Anne Paceo prépare actuellement son septième album « S.H.A.M.A.N.E.S » qui paraitra sur son nouveau label jusqu’à la nuit le 25 mars 2022.

Anne Paceo en concert le mercredi 12 octobre au Théâtre de Tourcoing dans le cadre du Tourcoing Jazz Festival 2022

S.H.A.M.A.N.E.S

En 2020, le festival Jazz sous les Pommiers, où Anne Paceo est alors artiste associée, lui demande de travailler sur une nouvelle création. S.H.A.M.A.N.E.S voit le jour durant un Week-end sous les Pommiers, en septembre 2020. L’enregistrer est une évidence. Anne se plonge alors dans les musiques chamaniques du monde entier, des rituels d’exorcisme de Bali, les cérémonies voodoo d’Haïti, les chants de divination de Sibérie ou encore les rituels de possession du Candombe brésilien.

« Il ne s’agit pas de les reproduire, précise-t-elle, mais plutôt de les laisser infuser dans mon imaginaire, et m’inspirer pour proposer une musique sans frontières. »

Depuis l’enfance, Anne s’intéresse de près aux pratiques chamaniques, dont les propriétés thérapeutiques bénéficient toujours de la présence de la voix et de la percussion. De Reste un oiseau à Marcher jusqu’à la nuit, de From the Stars à Dive Into the Unknown, de Healing à Travelers, Anne Paceo raconte un monde nouveau, nourri de la sorcellerie, plutôt celle de Mona Chollet que celle au nez crochu, comme on l’entend sur Piel. De la légèreté, de la fantaisie pour affronter une morosité ambiante, pesante et anxiogène.

Dans Wishes, elle fait aveu de faiblesse et partage ses souhaits les plus chers. Sur Wide Awake, elle évoque sa dualité, dans L’Aube elle convoque ses fantômes, tandis que Here and Everywhere retrace la dissolution de l’âme. Animal totem du disque, l’oiseau est enfant de bohème, source de spiritualité… S.H.A.M.A.N.E.S. est un disque qui, par ses multiples petites histoires, nous fait rentrer dans la grande, habitée par les mondes réels et les mondes parallèles, avec lesquels les chamanes dialoguent.

« C’est une manière de revenir à un son profondément organique, essentiel, souligne Anne, de cultiver l’indépendance offerte par les percussions et les voix, instruments ancestraux aussi libres que mobiles. »

Si elle écrit, compose et réalise seule sa musique, Anne aime s’entourer de complices haute-fidélité. Ici, elle fait appel à Isabel Sörling et Marion Rampal, chanteuses polyglottes qui portent, le cœur en bandoulière, les mélodies d’Anne. Laquelle choisit d’inviter un second batteur à cette drôle de fête mystique, « pour enrichir le spectre rythmique », Benjamin Flament, inventeur d’un instrument unique, constitué d’éléments de batterie et de plusieurs métallophones. Sans oublier les fidèles Tony Paeleman, au piano et au Fender Rhodes, et Christophe Panzani au saxophone et clarinette – tous deux suivent Anne depuis l’album Circles, en 2016.

« Nous avons fait tellement de concerts qu’il y a quelque chose de spécial quand nous jouons ensemble, un son, une alchimie particulière », commente Anne.

Album acoustique, à la fois intime et universel, car il raconte, en filigrane, l’histoire d’une femme puissante dans un monde aux possibilités souvent cachées, S.H.A.M.A.N.E.S. réinvente le langage d’Anne Paceo, qui se connecte plus que jamais à l’autre grâce à la nature, aux animaux et aux astres.

BILLETTERIE

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié