PROCHAINEMENT
HollySiz le 13 avril 2018 à l’Aéronef de Lille
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Florence and The Machine how big how blue how beautiful
Chroniques

Florence and The Machine How Big How Blue How Beautiful juin 2015

0 commentaire
26 mai 2015 - par L'équipe

L’album de Florence and The Machine How Big, How Blue, How beautiful sera disponible dès le 1er juin 2015

Pour Florence Welch, le succès de ses deux premiers albums Lungs (2009, album de l’année aux Brit Awards 2010) et Ceremonials (2011) signifiaient cinq ans d’enregistrement, de promotion et de tournées. Les deux albums s’enchaînèrent jusqu’à la nomination de Ceremonials aux Grammy Awards : un album écrit sur la route et enregistré juste après la fin de la première tournée, alors que les concerts devenaient de plus en plus gigantesques, les cheveux toujours plus roux et le succès plus grand et sauvage.

Star de la pop à 21 ans, adulée pour deux albums au succès international (neuf millions de disques écoulés), Florence a découvert qu’en consacrant sept années à sa musique, certains éléments de la vie réelle avaient été laissés de côté. En rentrant de la toute dernière tournée, la chanteuse a souhaité se réengager dans une vie normale : sortir, tomber dans et hors de l’amour, en essayant simplement d’apprendre à se soigner à l’extérieur de la bulle hermétique de la vie d’artiste.

Le résultat de ce nouvel opus est un disque flamboyant aux arrangements luxuriants, au souffle épique et au chant spectral. C’est un recueil de chansons écrites et enregistrées au cours de 2014, produit par Markus Dravs (Arcade Fire, Björk, Coldplay) avec les contributions de Paul Epworth, Kid Harpoon et John Hill. Ce troisième album de Florence & The Machine, est en prise directe avec les émotions de la chanteuse : riche, sur le fil par endroit et souvent puissant. Vocalement, Florence n’a jamais sonné aussi bien. Will Gregory de Goldfrapp a aussi été sollicité pour rassembler les musiciens. Un premier exemple est le futur classique Ship to wreck, ouvrant l’album et illustrant parfaitement le travail de Florence and the Machine et de Dravs pour mettre en valeur la voix de la voix de la chanteuse.

Ce titre a été écrit avec Kid Harpoon, auteur-compositeur-producteur, basé à Londres, avec qui Florence avait composé Shake it out sur Cermonials, chanson nominée aux Grammy Awards. Leur collaboration étalée sur un mois à Los Angeles, a également donné vie au premier single extrait du nouvel album, le morceau What kind of man. Kid Harpoon est l’un des plus vieux amis et collaborateurs de Florence. Il réussit à cadrer ces nouvelles chansons très personnelles. producteur de Ceremonials par le passé, Paul Epworth a œuvré quant à lui, sur le blues psychédélique explosif du morceau Mother concluant l’album, tandis que le cœur du disque a été réalisé par l’amie et bras droit de studio de Florence, Isa Summers, avec qui elle a notamment écrit la chanson qui donne le titre à l’album, How big, how blue, how beautiful. C’est le grand retour de Florence and the Machine !

274 total views, 6 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié
captcha