PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Zero Le hasard
Chroniques

Zero, Le hasard

0 commentaire
19 septembre 2016 - par L'équipe

3,799 total views, 2 views today

Ce premier album de Zero tombe à pic

Du rock français de qualité… voici la seule ambition d’Adrien, le fondateur du groupe Zero. Il tient sa passion pour la musique de son père. Tous les ans, ils classaient ensemble les meilleurs albums de l’année. Un catalogue se composant presque uniquement de rock. De Chuck Berry à Nirvana. La musique était quelque chose de sérieux à la maison.

À 17 ans, il s’essaye à la guitare et trouve enfin le moyen d’échapper à ce monde angoissant, dans lequel il ne se reconnaît pas. Solitaire, son instrument l’accompagne dans ses insomnies et lui permet de ressentir des émotions encore inconnues. Composer le passionne mais pour aller plus loin, il décide d’écrire. À travers des textes lourds de sens, il parle d’enfance, de liberté, de rage et de destruction.

Écrire, lui permet de faire un travail d’introspection pour mieux se comprendre et appréhender l’autre

C’est lors d’une année d’échange à Berlin et après des nuits entières passées à composer sur son magnéto quatre pistes, qu’Adrien décide de passer des annonces à la recherche de musiciens pour l’accompagner. Il a d’abord rencontré Johnny qui ne savait pas jouer. Puis Suzanne, qui ne savait pas jouer non plus, mais prétendait que si. Le projet Zero est né. Tout va très vite après. Adrien dépense toutes ses économies pour un ampli et plaque son appartement pour rejoindre Johnny dans un trou à rat au fin fond de Berlin. Pendant que son collocataire dormait, Adrien mixait ce qui allait devenir leur première démo de rock en anglais.

Après deux tournées en Allemagne avec le tourneur Scorpio Konzertproduktionen (Tom Odell, Birdy, Alt-J, Arctic Monkeys…), ils décident de s’installer à Paris pour sortir leur premier album en français. Zero entre en studio accompagné de Rocco Weise, rencontré à Berlin. Entre-temps, Johnny et Suzanne quittent le groupe et laissent place à Laurent, Pablo et Simon. Il faudra deux ans pour enregistrer cet album aux inspirations à la fois rock, indie rock, grunge et pop. Un mélange entre John Lennon et Kurt Cobain. Une période laissant le temps à Adrien d’évoluer dans ses textes pour passer d’un dialogue presque schizophrène et dénonciateur à quelque chose de plus simple, plus abordable.

Son premier single Le hasard n’est pas quelque chose de compréhensible à la première lecture… Ni aux suivantes d’ailleurs ! Des paroles dénonciatrices assez abstraites. Une musique simple avec de gros rifs. Cela suffit pour raconter un malaise évident chez Adrien. Toute personne peut s’identifier et être touchée par ce qu’elle dégage en énergie et émotion. Faire carrière n’est pas un objectif pour Zero. Il voulait faire un avant tout un album.

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié