Nach à la médiathèque de Lens - Ça C'est Culte
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
Goûter-Concert de NACH à L'Aéronef de Lille ©Sébastien Ciron
Reportages

Nach à la médiathèque de Lens

0 commentaire
7 décembre 2015 - par Nicolas FOURNIER

1,116 total views, 2 views today

Nach était en concert à la médiathèque de Lens !

La foule attend déjà devant la salle ce jeudi soir 3 décembre 2015 à la médiathèque de Lens. Elle attend Nach, alias Anna Chedid. Une fois entrés dans la salle, nous patientons une petite demi-heure avec Amanda. Un jeune chanteur venu interpréter cinq chansons en première partie. Après un début piano-voix que ne renierait pas un Hugh Coltman, il troque le clavier pour une guitare acoustique. Chaque chanson se caractérise par des mélodies à la fois simples et accrocheuses qui mettent en valeur sa voix.

Après un court changement de plateau (l’enseigne où des lettres entremêlées écrivent « NACH » était déjà installé), la tête d’affiche peut enfin paraître. Accompagnée d’un trio féminin (Louise, Clémence et Lucie), Anna Chedid prend place derrière un petit clavier. Elle commence directement à nous déclarer sa flamme avec « Love ». Pas de temps mort, les morceaux principalement issus de son premier album éponyme s’enchaînent. Quelques petits mots échangés avec le public (« Il fait chaud dans le Nord » nous déclare-t-elle. Bon cela dit, Nach se trouve juste sous les spots, ce qui biaise sa perception) suffisent à établir le contact et à installer la convivialité avec le public lensois.

Un public nombreux on l’a dit. Les personnes souhaitant s’asseoir ont de la peine à trouver une place. Les autres se tassent debout en espérant grappiller des miettes du spectacle, en dodelinant pour l’apercevoir à travers une forêt de têtes et de quelques portables pour ceux qui veulent garder un souvenir vidéo de l’instant. Elle nous dédicace même « Ce qu’ils deviennent », une chanson qui traite justement des souvenirs.

A priori, Nach nous en laissera de bons. Comme ce « Lève-toi » envoûtant. Elle aborde discrètement sa collaboration avec les autres membres de sa famille. Elle jouera d’ailleurs, seule, un morceau de son père (« Les absents ont toujours tort ») qu’elle jouait déjà lors de la tournée familiale. Le final sera même ensoleillé, histoire d’être raccord avec la canicule qui règne dans la médiathèque-sauna de Lens. Avec d’abord « Juste là » puis avec la grosse ligne de basse en introduction d’ « À toi mon étranger ».

Le set sera court, à peine une heure, mais on n’est pas au bout de nos surprises avec le rappel. La première chanson « T’es haut » interprétée sans amplification puis une reprise jouissive de Pierre Vassilu « Qui c’est celui-là », histoire de finir sur une note humoristique.

À la sortie, nouveau bouchon. Cette fois-ci c’est la file qui attend une dédicace de la benjamine des Chedid. Un succès qu’elle n’a pas volé à la vue de sa prestation de ce soir.

Nicolas Fournier

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié