PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Metronomy Summer 08 album
Chroniques

Metronomy, Summer 08 : bienvenue sur les plages !

0 commentaire
1 juillet 2016 - par L'équipe

Summer 08 le cinquième album de Metronomy est disponible !

Joseph Mount de Metronomy (l’adolescent anglais, un poil torturé qui composait sur son ordinateur, enfermé seul dans sa chambre) aura achevé sa métamorphose en dix ans et quatre albums. Il a construit de toutes pièces son groupe Metronomy. De Pip Paine, premier album instrumental post-ado, aussi prometteur que maladroit… au sublime Love letters il y a deux ans. Joseph n’aura cessé de redéfinir les contours de la pop, la mélangeant avec la même aisance aux artefacts électroniques qu’à la mélancolie californienne ou une certaine conception de la soul.

Quand Joseph sort l’album Nights out, le tsunami de hype s’abat sur lui. L’album, classé par le NME parmi les deux meilleurs de 2008, devient culte ! Cet état d’esprit ? Le besoin de se remémorer le temps où il avait 25 ans. Ses relations amoureuses avortées. Ses sorties dans les clubs londoniens habités alors par la folie nu-rave. C’est ainsi qu’est né cet album. C’est un retour à une certaine insouciance.

Après de longs moins de tourné, Joseph a décidé de poser ses valises sans pour autant renier le plaisir et l’envie de faire de la musique.

Ce cinquième album produit par Bob Clearmountain (Bruce Springsteen, David Bowie…) et Neal Pogue (Outkast). Joseph l’a écrit quasiment seul. un disque qui synthétise toutes les obsessions de Metronomy. C’est-à-dire le goût d’une écriture ciselée. Puis les références discrètes à un passé musical hédoniste. L’appel discret à la piste de danse et l’envie de plonger la pop dans l’expérimental.

En 2011, The English Riviera, virée estivale du côté des palmiers de Los Angeles et de Steely. Dan avait imposé Metronomy sur la carte mondiale de la pop moderne. En 2014, Love letters, disque de rupture, épuré, presque acoustique, avait germé dans l’héritage de la soul. Façon Brian Wilson et les Supremes. Aujourd’hui Summer 08 se permet des embardées déviantes. De l’électro-disco d’Old Skool, par les scratchs de Mix Master Mike des Beastie Boys. Au funk très princier de Miami Logic. Ensuite, par Mick Slow, une balade sentimentale à faire pleurer des rivières ou le très dance Hang Me Out To dry, en duo avec Robyn.

Les choses peuvent beaucoup changer en huit ans. Comme en atteste l’album. Où en sera cet auteur électro-pop et voyageur temporel dans huit ans ? Personne ne peut l’affirmer. Toutefois une chose est sûre. Après le magique Summer 08, tout est possible.

1,611 total views, 4 views today

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié