Le concert de CALI au ZEPHYR de HEM est annulé
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
Artistes

Le concert de CALI au ZEPHYR de HEM est annulé

0 commentaire
16 novembre 2018 - par Sébastien CIRON

999 total views, 3 views today

ANNULATION DU CONCERT DE CALI CHANTE LÉO FERRÉ

Pour des raisons indépendantes de la volonté de l’artiste.

Les places sont remboursables dans les points de ventes où elles ont été achetées.

 

Alors que depuis quelques années en France, on chante beaucoup sur la pointe des pieds, il avoue que, pour lui, “ce n’est pas la peine d’aseptiser“. Il veut regarder vraiment. Dévoiler, dire, raconter.

Il y a une douzaine d’années, on le découvrait incroyablement franc quand on devinait l’autobiographie sous ses premiers succès. Mais peut-être ne lâchait-il pas encore autant ses mots et ses émotions. Pour cet album, il déborde toute défense : “J’ai la chance de beaucoup écrire et certaines chansons me remuent vraiment. Elles me remuent assez pour durer toute une vie, alors qu’avant certaines autres m’ont duré seulement une tournée.” Les chansons des Choses défendues resteront longtemps, dans nos mémoires comme dans sa vie d’artiste.

Je remercie Laurent Baffie grand seigneur comme d’habitude.
Et puis merci à tous les médias, journaux, télés, radios, médias du net, qui ont offert des critiques merveilleuses, souvent dithyrambiques, à mon livre.

Et puis surtout je vous remercie VOUS tous, un par un, pour tous les messages de soutien et les témoignages magnifiques autour de mon roman. J’en suis très fier.
Ce ne sont certainement pas ces deux grands écrivains que j’avais en face de moi pendant l’émission qui vont gâcher la joie, le plaisir et le résultat inattendu de cette nouvelle aventure…
Vous pouvez regarder l’émission ou pas, moi je serai sur scène à Sérignan pour chanter l’amour…
Je vous embrasse fort.

Ses textes, si intimes, ricochent sur Prévert, Apollinaire ou Brel. Le féminin abonde toujours dans ses mots, mais prend des visages inattendus. “Ostende”, la ville-amante, qui sonne déjà comme un classique en lettres d’argent dans la grande tradition de la chanson française.
Ou deux prénoms presque baroques qui se font face à face : sa fille “Poppée“, tête blonde, qui surgit comme une brise douce, suspendue au filin transparent d’un piano fantôme.
Et “Coco”, la tête brune, fille aînée du chanteur, qui prête sa voix à son père pour un duo. Complices comme deux gangsters.

 

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié