Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Google+ CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
KRAFTWERK-_concert_Lille-cacestculte
Artistes

Kraftwerk atterrira dans le Nouveau Siècle à Lille

0 commentaire
2 mai 2015 - par L'équipe

1,594 total views, 8 views today

Kraftwerk, c’est l’événement incontournable de la rentrée 2015 à Lille, car il est autant rare qu’unique.

Qu’une salle de concert symphonique au nom si évocateur que le nouveau siècle accueille Kraftwerk, qui le siècle dernier, a révolutionné l’histoire de la musique pop, par un son 100% synthétique et imagerie visionnaire. Tout un symbole.

Le 7 novembre 2015 prochain, lorsque les légendaires précurseurs de la musique électronique autoproclamés “hommes machines” ouvriront les malles contenant les quatre robots à leurs effigies, 24 ans après leur dernière visite dans la région, un syndrome de mécanique quantique se ressentira historiquement.

Flash back : 15 novembre 1991, Théâtre Municipale de Tourcoing, alors que les allemands transportent encore la totalité de leur studio Kling Klang sur scène en plus de leurs robots version dévêtue, le public nourri de Post Rock, New Wave et New Beat a collectivement conscience du mythe.

Le concert organisé à l’époque par l’Aéronef avait dû trouver une salle adéquate avec le spectacle et aspiration de ses protagonistes. L’événement marquera la génération “THE MIX”. Celle des clubbers et DJs découvrant le premier album de l’ère numérique reprenant tous les classiques du répertoire en version techno, et par la même le septième album issu des huit qui composent aujourd’hui le catalogue d’anthologie.

Depuis, seul un album “Tour De France Soundtracks”  paru en 2003, a pallié aux attentes les plus folles d’un hypothétique nouvel album, entretenues par les rumeurs (humeurs) du “chef d’orchestre” Ralf Hütter (68 ans).

Son acolyte Florian Schneider (figure essentielle kraftwerkienne) ayant quitté le vaisseau en 2008, après 38 années de voyages statiques ou interactifs (l’époque où il jouait avec le public de sa télécommande “mini calculateur”), Ralf a dû repenser le quatuor dans une nouvelle stratégie scénique : la 3D.

Telle la mise à jour de programme informatique, Kraftwerk continue ainsi de se produire avec les mêmes titres qui ont fait leur gloire, ré-initialisés, et à présent remaniés musicalement sur un visuel en trois dimensions, impressionnant. Mais la vraie vedette du spectacle reste le son, le classique de l’électronique inégalable. Qui n’a jamais entendu ou siffloté “Radioactiviy” (numéro un en France en 1976, et ressorti en version club en 1991) ou encore la divine mélodie de“Computer Love” (1981) repris par Coldplay en 2005 avec “Talk” ?

Qui n’a jamais dansé sur le rythme de “Planet Rock” d’Afrika Bambaataa, la base même du hip-hop en 1982 avec son sample de “Trans Europe Express” (1977), copié-collé des centaines de fois ?

Certainement pas David Bowie, Jean-Michel Jarre, Kylie Minogue, Jean-Paul Gaultier ou encore Bono comptant parmi leurs plus fidèles admirateurs aux cotés de centaines de musiciens et artistes contemporains. Toute la musique électronique jusqu’au dérivé du R’n’B se doit en partie d’exister par l’influence du groupe de Düsseldorf. Sans qui même Michael Jackson (qui les voulait en vain à la production au début des années 1980), n’aurait peut-être réalisé l’album le plus vendu au monde.

Initialement et spécialement conçu pour l’exposition du MoMA à New York en 2012, le spectacle 3D fait donc depuis le tour du monde à guichet fermé. Et ce, dans les lieux les plus prestigieux ou insolites, tout en se modulant à chaque fois à l’endroit. Lille ne dérogera pas à la règle puisque les places  pour le spectacle prévu à 20h, se sont arrachées en moins de dix minutes. Dans la foulée une séquence supplémentaire a été ajoutée à 23h. Jamais deux sans trois. Une autre pour le dimanche 8 novembre 2015 à 17h a même déjà circulé sur la toile. Comme par anticipation fantasmagorique, tel le concept KraftwerkienÇa C’est Culte au possibleon ne ratera pas le rendez-vous !

markerGéolocalisation : cliquez ici. kraftwerk.com

Josse Juilien

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié