Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
PHOTOS

General Elektriks et Ghost-Note à L’Aéronef de Lille © Monsieur Terpan et Nicolas Fournier

0 commentaire
11 février 2022 - par Sébastien CIRON

 318 vues au total,  2 vues aujourd'hui

General Elektriks

Cette veille de jour férié semblait idéale pour faire la fête. Et le programme du soir proposé par l’Aéronef sera la bande son idéale de ce mercredi 10 novembre. Avec en première partie les éclectiques Ghost Note et en tête d’affiche General Elektriks qui présente son dernier album : Party Like a Human.

Le programme de la fête commence avec Ghost Note. J’espère que vous aimez le jazz et ses dérivés les plus barés, car ces 7 musiciens aiment fusionner un peu de tout. Cela s’entend dès l’introduction, une variation d’It’s a man man man’s world qui lance leur prestation. Et celle-ci est très plaisante, les Américains resteront près d’une heure sur scène pour la plus grande joie du public. Un public qui aimera se perdre dans ces longs instrumentaux dont on perd le fil : quand commencent et où terminent les chansons, entrecoupés de quelques soli très techniques (de guitare puis de batterie) qui permettent d’étaler les qualités individuelles des musiciens. C’est une montagne russe émotionnelle qui est dispensée. Il y a même quelques gimmicks au synthé rappelant les musiques de jeux vidéos. C’est dire si la formation aime aller dans tous les sens. Il s’encombrent assez peu de belles
paroles qui se résument le plus souvent à des slogans (“Everybody scream”, “it’s alright”) scandés en choeur par le public. Par la suite, on retrouvera la plupart de ces musiciens attachants dans la salle, une bière à la main discutant librement avec les autres spectateurs. La fête commence bien.

Enfin, c’est au tour d’Hervé Salters et ses acolytes de General Elektricks de venir sur scène où trône deux claviers placés tout à l’avant. La formation présente son nouvel album dans un décor composé de grands cadres formés de tubes lumineux qui apportent de la chaleur au spectacle. Comme à leur habitude, les cinq musiciens sont tous de blanc vêtus.

Leur mélange d’électro et de rock est toujours aussi efficace et Hervé donne le ton en sautillant tout en martelant son clavier. Il s’agit du deuxième concert de la nouvelle tournée et on sent un réel plaisir des musiciens à reprendre la route. Une joie partagée par le public porté lui par le groove et les gimmicks efficaces des compositions.Comme le très groovy Angle Boogie, emmenée par le jeu des deux batteries. Le début du concert fait la part belle aux nouveaux titres (Seeker, Pick up the Pieces) qui représentent bien le style du groupe et assure de bons moments au public. Mais le meilleur est à venir avec notamment les titres extraits de Good City for Dreamers (David Lynch Moments, Helicopter, Raid the Radio) qui offrent quelques bons moments de complicité avec le public qui tape dans les mains à l’invitation des musiciens.

Majoritairement chantées en anglais, quelques compositions en français se glissent dans la setlist, notamment Chambre magique, sorte de poème calmement déclamé ou plus tard Tu m’intriques (lors du rappel). Encore quelques chansons pour finir la soirée en beauté et il est déjà l’heure de se quitter avec l’impression d’avoir été porté par des rythmes entrainants.

 

© Nicolas Fournier

General Elektriks et Ghost-Note à L'Aéronef de Lille © Monsieur Terpan

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié