Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
auren
Actualités

Auren en duo avec Jeanne Cherhal : Vivante

0 commentaire
2 décembre 2022 - par Sébastien CIRON

 156 vues au total,  2 vues aujourd'hui

Auren nous dévoile un nouvel extrait de son troisième album Il s’est passé quelque chose, attendu pour le 20 janvier 2023. Après Au Bord de la Nuit, la chanteuse nous présente Vivante, en duo avec Jeanne Cherhal.
Vivante célèbre le désir, la jouissance, la poésie, à la première personne et au féminin, en tant que sujets libres, sans honte ni détour. Avec ce titre, Auren s’inscrit avec ce duo dans la lignée de ces artistes qui, de Juliette Gréco à Camille, osent assumer une sexualité joyeuse.
C’est avec des si qu’on commence à rêver.  Le parcours musical d’Auren est balisé de si, d’idées fantasmées, de songes idéalistes : Et si, pour son troisième album, elle partageait Vivante, son texte le plus intime, avec Jeanne Cherhal, l’une des Jeanne qui lui ont inspiré Moi, Jane en 2019 et pour qui elle nourrit autant d’estime que d’admiration ? Et si Jeanne Cherhal s’emparait du piano pendant l’enregistrement pour sublimer cette ode à la féminité ?
Vivante est une ballade sensuelle dans laquelle les voix sont enveloppées d’une brume électronique (faite de nappes de Crumar, de leads de mini moog, de beat hip hop, de chœurs vocodés) et de la chaleur du piano de Jeanne Cherhal.

Avec l’album Il s’est passé quelque chose qui sort le 20/01/2023, Auren se sent portée par un vent nouveau, féministe et contemporain, qui l’appuie dans ce bond textuel et musical. Cette fois-ci, elle change d’angle : dans une écriture à vif, elle laisse apercevoir les aspérités, posant sur les alentours son regard singulier, sans fard. Ainsi s’octroie-t-elle la légitimité de décrier l’ignorance politique, s’adressant à la Terre comme à une putain qu’on écrase dans Monde fini.
auren
C’est par la collaboration avec Nicolas Dufournet, réalisateur, et Romain Galland, guitariste, que les textes ont rencontré musique et arrangements. Ses fidèles acolytes se sont cette fois-ci déplacés chez elle, au pied de la montagne. Autour du piano désaccordé de sa grand-mère, les textes d’Auren sont l’objet de tous les jeux ; les co-compositions engendrent le titre Au bord de la Nuit. Finalisé au studio Melodium à Paris, cette chanson donne le ton à ce que deviendra ce troisième album : un mélange de batterie syncopée, rappelant le funk de la Nouvelle Orléans, et de batteries électroniques. Des riffs et des nappes de crumar cuivrés, et un mix de contrebasse et de mini moog. Pour l’enregistrement, elle sera rejointe par Mathieu Denis (contrebasse et basse) et Scott Bricklin (claviers et batterie). La voix qu’elle y appose est tantôt chantée, tantôt parlée, et l’on y décèle les influences d’artistes urbains (Oxmo Puccino), de la scène française et internationale contemporaine (L’impératrice, Lana Del Rey) et de la chanson à texte (Souchon, Feu! Chatterton, Benjamin Biolay, les Rita Mitsouko).
Il s’est passé quelque chose est marqué par l’émancipation musicale, littéraire et thématique.
« J’ai trouvé la liberté avec les mots », dit-elle. Les mots ont été le support d’une sorte de colère créatrice. Ses textes, éminemment poétiques, trouvent leur ancrage dans des considérations fortes, politiques et sensibles, et c’est d’une voix nue et claire qu’elle les incarne avec grâce.
Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié