PROCHAINEMENT
HollySiz le 13 avril 2018 à l’Aéronef de Lille
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
interview autour de lucie valérie peniche lille josse juilien
Interviews

INTERVIEW Autour de Lucie : questions à Valérie Leulliot

0 commentaire
9 février 2015 - par L'équipe

“Le concert d’ Autour de Lucie est fini, trop court, trop bon, laisse sur sa “faim. Une faim” positive car prometteuse d’un met indispensable auquel il sera possible de goûter sans modération prochainement. Valérie, Sébastien et Antoine ont retrouvé ses fidèles et fans au bar. Valérie, très cool, a accepté généreusement de répondre à mes questions sur le microphone, ça c’est culte !” (Voir le reportage en entier). Propos recueillis par Josse JUILIEN.

Josse : Qu’est-ce que tu as pensé de l’ambiance ici à la Péniche à Lille ?

(Valérie) Franchement, c’était exactement comme j’imaginais, c’est à dire chaleureux… De toute façon ici à Lille le public a toujours été pour nous un très bon public. Je crois même qu’il n’y a pas que pour nous, tout le monde dit ça, à Lille le public est très chaleureux ( ndlr : Sébastien Lafargue évoquera même plus tard que le public à Lille est un publique d’initié ce qui en fait sa ville favorite lors des tournées). En plus, l’endroit est super, c’est vraiment génial !

Plus de 20 ans de carrière déjà Autour De Lucie !  Une première décennie prolifique, bénéfique ! Une seconde plus incertaine, avec une période solo, jusqu’à ce qu’apparaisse le fameux EP “ Ta lumière particulière ” (ndlr : sortie confidentiellement en avril 2013) que j’ai trouvé vraiment miraculeux (Valérie : Merci !) Maintenant il y a un nouvel album en préparation, mais qu’est-ce qui s’est passé entre-temps, jusque-là ?

En fait, il y a eu Caldeira en 2007 (l’unique album solo de Valérie Leulliot), ensuite j’ai beaucoup tourné avec Florent Marchet pour frère animal qui était un roman musical où en fait, on faisait plein de choses, on jouait tout avec plein d’instruments, on chantait, on lisait des textes. C’était un projet vraiment intéressant avec Florent Marchet, Arnaud Cathrine, et Nicolas Martel qu’on a adoré partager. La tournée s’est étalée sur trois ans, à mesure d’une date par mois, ce qui était assez long. Ensuite j’ai recommencé à écrire des chansons parce que sur Caldeira j’avais un peu lâché l’écriture à composition on va dire… Je sortais de quatre albums avec ADL ou j’avais un certain automatisme dans la façon de composer à la guitare, une impression de tourner en rond. J’ai rencontré Sébastien qui était déjà là en tant que bassiste sur l’album (le quatrième album éponyme de 2004) et on s’est super bien entendu, en plus il composait des musiques. Donc en fait j’ai pris un peu ses musiques que j’ai mises sur mes mélodies, sur mes textes, ce qui m’a permis de souffler un peu, sortir des automatismes avec ADL, qui nous a amené à Caldeira et à tourner jusque 2008. Entre les dates de Frère Animal, j’ai recommencé à composer avec l’envie de choses assez arrangées, avec beaucoup de chœurs, mélodies… un peu comme à l’époque de ADL. En faisant les chansons je réalisais qu’il y avait des ballades, mais aussi des morceaux plus dynamiques, assez produits, et qu’en fait les chansons c’était du Autour De Lucie ! (Le retour !)

Voilà ce qui s’est passé : c’est venu très naturellement, et avec Sébastien sans en parler, nous pensions “ tiens c’est du Autour De Lucie ! ”. J’ai toujours fait de la musique comme ça, je n’ai jamais réfléchi longtemps avant, comme pour l’album solo qui n’était pas prévu.

Je trouve que “ Ta Lumière Particulière ” qui est un morceau phénoménal n’a pas été exploité à sa juste valeur (Valérie : Je suis assez d’accord “rire”) dans le sens ou il n’y a pas eu de promos, clip vidéo, sortie format CD ( Valérie : Je sais) alors qu’il l’aurait mérité…

Alors je vais t’annoncer une grande nouvelle, l’album va s’appeler “ Ta Lumière Particulière ”(C’est génial, merci !) et la chanson sera sur l’album, mais en version revisitée, entre la version du EP et celle que tu as entendue en live (le point culminant du concert tant la chanson a la foi, et la musicalité s’est fait virtuose). C’est une chanson particulière oui que j’aimais beaucoup… et revenir avec un titre comme çà très guitare, très mélodique, assez puissant avec quelque chose en même temps de noir dedans… (Et lumineux en même temps, c’est le cas de le dire !). C’est ce qui me plaisait.

Es-tu consciente que vous avez manqué à beaucoup d’admirateurs durant cette décennie, mais aussi de mélomanes, de gens qui apprécient vraiment et connaissent la musique ?

Je suis contente de savoir ça ! On m’a dit mais qu’est-ce que tu fous, tu fais pas assez d’albums et tout ça ! Il y a des gens qui font des albums tous les deux ans, mais voilà avec quatre albums, plus un solo, j’avais besoin de me remettre en question. Mais c’est sûr avec le dernier album ça faisait longtemps, dix ans avec Autour, même s’il y a eu l’album solo entre temps et Frère Animal. Une nouvelle expérience. Je me nourris aussi de tout ce que je vis et cet album est la conclusion de tout ce que j’ai vécu depuis 2010, non 2004, je commence à m’emmêler les pinceaux entre les dates (rire). On m’a reproché souvent cette attente, mais ce qui est important c’est ce qu’on raconte. Il faut avoir envie de dire quelque chose, d’écrire quelque chose.

Justement, tu es très douée avec les mots, romantiques parfois et souvent en symbiose avec les mélodies. Où puises-tu ton inspiration ? Dans les livres ? La poésie ? La nature ? Ou bien même de tes expériences personnelles ?

Tout ça, tout ça… Je suis un vrai buvard. Je lis beaucoup, pas mal la presse aussi, tout… (Tes paroles parlent, me parlent par exemple !) Ce qui me plaît c’est de toucher les gens, je me dis si ça me touche moi, ça va peut-être toucher quelqu’un d’autre. Je prends un sujet qui me touche et j’écris. Par exemple “ Détache ” le prochain single est une chanson sur le lâcher-prise. Je l’ai écrite dans cet esprit-là.  Je me parle à moi-même – “ apprends à lâcher ” – car c’est très dur de lâcher. C’était une espèce de mantra, des choses qu’on se dit à soi-même, peut-être aussi pour moi dans ma vie à m’aider à lâcher prise.

Il semble que la genèse du nouvel album a pris un peu plus de temps que prévu (par rapport à ce que les médias annonçaient), quelle orientation musicale a-t-il pris au final ?

En fait l’orientation c’est un petit mélange… avec un peu d’électro, les sonorités surtout, mélangées avec des guitares toujours, avec aussi plein d’énergie et mix de nos goûts musicaux. Sébastien écoute pas mal de choses différentes des miennes.

En parlant de Sébastien, super guitariste, et le batteur aussi !

Comme je dis, je fais de bons castings, je serais une bonne directrice de castings (sourire), le batteur oui est incroyable ! On a été épaté, ça enveloppait bien tout le set, mais je me demandais si ce n’est pas le batteur de M83 finalement ? Non en fait on avait Loïc au début (de M83 donc) qui a été remplacé par Antoine (ndlr : Antoine Kerninon est issu du groupe indie rock Jil Is Lucky).

En 1997 et en 2001 vous avez laissé quartier libre à d’autres artistes pour vous remixer, notamment de façon brillante (sur « La chanson sans issue » et l’album « Vu Par »). Est-ce un concept qui pourrait se reproduire à l’avenir ? Pour le nouvel album ou ne serait-ce que sous la forme d’un EP ?

Complètement, je pense ! Par exemple Ta lumière est un morceau qui s’y prête bien. Je ne peux pas trop en parler car on a contacté des gens, on a déjà des retours, des noms… dont des stars énormes ! Mais oui oui j’en ai très envie ! (Plus tard, Sébastien me dira que “ta lumière particulière” connaîtra une deuxième chance, me mettant la puce à l’oreille !).

D’ailleurs quels sont les artistes musiciens français qui font vibrer ADL en 2015 ?

Je ne vais pas être très originale mais j’ai trouvé que le dernier Étienne Daho est absolument magnifique… J’ai beaucoup aimé le remix de Rone sur “ En Surface(ndlr : Je n’en suis aucunement étonné l’atmosphère de celui-ci étant très proche des remix de “ Je reviens ” à l’époque, et me met à nouveau la puce à l’oreille pour le choix porté sur l’un des mixeurs, voir collaboration fantasmagorique avec le chanteur star). Aussi pour nouvel an j’ai mis en ligne une liste de remixes que j’affectionne, ce qui donne une idée de mes goûts. (soundcloud.com/autourdeluciemusic/sets/playlistnouvelan). Après j’adore Frànçois and The Atlas Mountains. J’aime toujours bien Matthieu Boogaerts, son univers très particulier, chaud et un peu barré, un peu poète…

Aujourd’hui la formule ADL est le trio, est-ce la formule idéale ?

Avant on était à cinq. Là on est trois. On ne va pas se voiler la face, car économiquement çà coûte moins cher. Aujourd’hui la musique c’est devenu tellement difficile qu’on est obligé de s’adapter. Peut-être qu’on ira jusque 4 par la suite, mais pas plus. Après nous on est très content de la formule à trois, çà nous oblige à assurer parce que plus tu es nombreux sur scène, plus tu as tendance à te reposer sur les autres, alors que là tu es obligé d’être tout le temps au taquet j’ai envie de dire. On aime bien.

J’ai cru comprendre que vous revenez cette année à Lille, j’imagine pour la sortie de l’album ?

L’album sortira fin avril. C’est en pour parler, mais oui, même si ce n’est pas ici à la Péniche, ça sera ailleurs, au Grand Mix de Tourcoing ou au Splendid de Lille Fives (info en avant-première à suivre sur le site).

Autour de Lucie, en fait, j’ai l’impression que c’est toi Valérie, une métaphore de toi, autour de Valérie ?

Autour de Lucie, c’est une espèce de collectif autour de moi, mais c’est Lucie qui domine. Moi c’est différent puisque j’ai fait sous mon propre nom un album beaucoup plus intime, comme si on entrait dans une chambre, plus accès autour de ma voix alors qu’avec ADL c’est de la recherche, la rencontre avec les gens, l’extérieure, mélanger les influences, les mélodies…

C’est presque féerique avec ADL. On sent vraiment la différence entre les deux c’est vrai, d’ailleurs j’ai adoré ce soir la nouvelle version de “ la contradiction ” (issue de faux mouvement en 2000) !

Ouais planante, mais c’est une nouvelle version justement parce qu’on ne pas faire la version du disque.

C’est ça qui m’a plu, entendre quelque chose de différent qu’en 2001 (tournée de “ faux mouvement ”) où  à l’époque j’adorais le côté électro, vous étiez les premiers !

Très ! Un peu Jungle même, tu te souviens ? Mais nous on ne s’en rendait pas compte en fait (Valérie dit vrai ayant eu une conversation similaire avec elle en 2001 à ce sujet, ou elle n’était absolument pas consciente du potentiel musical et novateur de la tournée “faux mouvement”). En plus, on chantait en français, et à l’étranger c’était pas habituel, on nous qualifiait de français se mettant enfin à la pop électro…

Est-ce que tu aurais un message particulier pour les lecteurs de Ça C’est Culte ?

Un message par les temps qui courent ? Oui je sais c’est pas terrible. Tu sais moi je suis un petit peu dans ma bulle, tout ce que je peux faire c’est partager cette bulle. Je suis très tournée vers l’instinctif, la nature, la contemplation… Je déteste la violence !

J’essaie de ne pas me faire bouffer par toutes ces images qu’on nous envoie en permanence, je te parle même des programmes télé dérapants tu vois.. Tout çà moi je coupe ! je suis vraiment ayatollah là dessus, ne pas me laisser envahir pour garder une espèce de fraîcheur car si je me laisse berner par ce truc c’est fini… Je n’ai pas de conseil parce que je n’ai pas envie de dicter une façon de vivre ou quoique ce soit, mais en tout cas, c’est ma façon à moi de garder cette bulle à peu près intact. Après c’est difficile car quand on habite Paris et qu’on voit tous ces mecs qui vivent dans la rue allongés par terre, et qu’on s’y habitue, il n’y a rien de plus violent à vivre, même si on est bien obligé… J’ai la chance d’habiter un quartier où j’en suis un peu coupée, qui est comme un village dans Paris (Montmartre) me permettant d’entretenir et nourrir cette bulle. Beaucoup d’ailleurs me reproche d’être dans cette bulle, mais c’est grâce à elle que je peux continuer à écrire des chansons et proposer aux gens quelque chose.

Quelque chose de bienveillant que j’ajouterais en conclusion, telle la musique de Autour De Lucie et personnalité autant lunaire que solaire de Valérie (Lucie) Leulliot. La puce à l’oreille me titille encore, quelque chose me dit qu“on a même pas vu qu’elle était partie alors, elle est revenue comme on rentrerait au port”. Merci la Péniche. Merci pour la bulle synergique autour de Lucie ce soir !

Josse Juilien

Le nouveau single “Détache” sort le 9 Février 2015, l’album Ta Lumière Particulière sortira en avril 2015. Site : autourdeluciemusic.com.

394 total views, 6 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié
captcha