Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
Actualités

Vianney et Janie au Zénith de Lille © Nicolas Fournier

0 commentaire
24 mai 2022 - par Sébastien CIRON

 588 vues au total,  2 vues aujourd'hui

Vianney concluait ce week-end sa tournée des Zéniths (du 28 au 30 avril). Et il n’a pas fait semblant : devant l’affluence populaire une date supplémentaire a été rajouté si bien qu’il est resté 3 jours consécutifs à Lille. Le concert est également plus long qu’a l’accoutumé et des invités se sont même déplacés. Place au spectacle !

La soirée s’ouvre avec Janie (Julie Fournier de son vrai nom), une jeune chanteuse qui ouvre pour Vianney sur cette tournée et qui reviendra en solo le 10 juin au Splendid présenter ses chansons pop plutôt entraînantes. D’abord seule derrière son piano, elle est rejointe par deux musiciens et se révélera efficace pour chauffer la salle. A découvrir donc.

Il faut patienter jusqu’à 20h50 pour qu’un long voile noir tombe en laissant apparaître le héro de la soirée, seul à la guitare pour l’instrumental « Funambule ». Contrairement aux précédentes tournées, il sera rejoint par des musiciens (une basse, une batterie mais aussi un orchestre à cordes) dès le 3ème titre (« N’attendons pas »). Le public est déjà conquis devant le jurée de The Voice très efficace lui aussi pour s’attirer les bonnes grâces du public. Les titres s’enchaînent dont de nombreuses reprises (de Joyce Jonathan, Véronique Samson ou encore Kendji Girac) qui se mêlent à ses propres compositions (« Je te déteste », « Pas là », « Je m’en vais »).

Mais pour que la fête soit totale il faut des invités. Mentissa Aziza, une de ses élèves à The Voice le rejoint pour interpréter notamment son single « Et bam » tandis que Vianney l’accompagne au piano. Peu avant le rappel c’est Charlie Winston qui rejoint le groupe sur scène pour chanter avec lui son titre « Like a Hobo ».

Vianney se plaît et communique beaucoup sur scène. Il explique que ce spectacle a été répété dans la région (au Zénith d’Amiens) et se réserve comme dans ses premiers concerts des moments seuls où son énergie communicative est apprécié du public. Il se remémore aussi sa première venue en ville, à la Péniche, petite salle de concert installée sur un plan d’eau près du Champs-de-Mars et depuis désaffectée.

L’ambiance est bonne et se prolonge après 23h, le temps d’un rappel avec notamment « Beau-Papa » (ça tombe bien ses parents et son enfant sont dans la salle) et « La même ».
Longtemps attendu, cette tournée des Zéniths a finalement pu voir le jour, pour le plus grand plaisir des nombreux spectateurs. Quand à ceux qui auront malgré tout raté un de ces trois concerts, une nouvelle chance sera proposée en décembre prochain à l’Aéronef.

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié