The Creepshow The Interrupters Dropkick Murphys 23 juin 2019
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
The Creepshow / The Interrupters / Dropkick Murphys le 23 juin 2019 à l’Aéronef
Reportages

The Creepshow / The Interrupters / Dropkick Murphys le 23 juin 2019 à l’Aéronef

0 commentaire
27 juin 2019 - par Sylvain Stricanne

601 total views, 4 views today

L’Aéronef complet, ça vous paraîtra normal, mais pour un groupe de Punkrock Celtique peut être un peu moins… quoique !!!

Très rapidement, à la mise en vente des billets Dropkick Murphys, les fans se sont affairés à acheter les places du groupe référence en matière de Punkrock Celtique. Les DROPKICK MURPHYS ont dépassé la barrière ce style très particulier certainement grâce à Martin Scorsese qui avait inclus dans l’un de ses films, une musique qui retourna la situation pour ce groupe de Boston habitué à la tournée des bars concerts.
Ce soir à l’Aéronef, deux groupes supplémentaires vont ouvrir pour les géants Américains. Le public, en ce dimanche à 18 h 30, était particulièrement réceptif.

Les Canadiens de THE CREEPSHOW démarrent forts avec leur Horrorpunk teinté de sonorités Rockabilly. La chanteuse met le feu, on sent qu’elle veut mettre l’ambiance. Le claviériste s’en donne à cœur joie tout comme le contrebassiste qui slappe comme jamais. Le set est court mais bougrement efficace. Il ne faut pas se rater doit se dire le groupe. Surtout quand on a l’honneur d’être invité par les DROPKICK MURPHYS. La chanteuse ira d’ailleurs faire un duo avec eux plus tard.

Le deuxième groupe n’est pas l’un des moindres sur la scène skapunk mondiale, mais parfaitement inconnu en France.

Après cette prestation, je suis convaincu que la moitié de la salle au minimum est devenue fan. THE INTERRUPTERS est le groupe que Tim Armstrong de Rancid a lancé et continue de promouvoir. Leur style pour résumer rapidement, rappellera à certains, le ska des années 1980 du type The Specials ou Madness en plus punk. Le groupe est très pro. Il partage avec le public qu’il conquit à chaque titre supplémentaire. La chanteuse Aimee est charmeuse et charmante. Sa voix est juste parfaite et les riffs syncopés pour mieux pogoter. C’est du plaisir en barre.

Superbe ouverture pour les DROPKICK MURPHYS.

Que dire sur ce groupe de légende ? Il maîtrise le jeu de scène. Leur style plaît à tous. On y voit des familles danser ensemble, des couples s’enlacer, des amis faire les fous. Ce soir, il fait chaud, très chaud. Malgré tout, le groupe se donne à fond avec une setlist de tubes, histoire que tout le monde reconnaisse chaque titre. Le duo de chant se relaie parfaitement. Une heure trente de concert intense, on en redemanderait presque.

Photos et texte par Sylvain Stricanne

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié