STATE OF TIME (2019) : Maxime Blésin et Stéphane Mercier
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Actualité culturelle en Hauts-de-France et Belgique
STATE OF TIME (décembre 2019) par Maxime Blésin et Stéphane Mercier
Chroniques

State of Time (décembre 2019) de Maxime Blésin et Stéphane Mercier

0 commentaire
13 février 2020 - par L'équipe

 1,491 vues au total,  2 vues aujourd'hui

Un premier excellent album de State of Time, un nouveau groupe de jazz créé par le guitariste Maxime Blésin et le saxophoniste Stéphane Mercier.

STATE OF TIME (décembre 2019) par Maxime Blésin et Stéphane Mercier
Si les deux amis de longue date ont chacun leur propre discographie, ils ont donc eu la très bonne idée de former ce quintet en tant que co-leader.

L’album sorti sur le label Orfena Music s’intitule “Boeuf in the Basement“.

Cette appellation est aussi le nom d’un des titres et fait allusion à ces rassemblements underground où les musiciens, comme eux l’ont fait ensemble à Boston, font le bœuf, autrement dit une jam.

D01 (139x125) spine 6mm 1CD
Entourés du pianiste suisse Manu Koch, d’une rythmique implacable composée de Cédric Raymond à la contrebasse et du jeune batteur hollandais Daniel Jonkers, les deux complices nous proposent un jazz varié teinté de différents styles au travers des huit compositions originales qu’ils se sont partagées sans se concerter.

Le résultat est bluffant, car ces compositions font la part belle au swing, mais aussi au groove comme dans le premier thème “Laugh at me“. C’est dès celui-ci comme sur les autres qu’on pourra apprécier la sonorité à la John Scofield de la guitare de Maxime Blésin qui fera d’ailleurs un hommage à son maître sur Playing is fun.

Sur pratiquement tous les morceaux, on retrouve de très beaux chorus du saxophoniste alto, du guitariste et du pianiste qui s’enchaînent de manière naturelle et fluide. Par ailleurs, indépendamment de ces solos, les deux leaders jouent très souvent à l’unisson, si bien que sur certains titres, l’on pourrait croire à l’apparition d’un deuxième souffleur.

Voici une écoute de State of Time qui témoigne de tout cela :


State of Time nous délivre donc avec Boeuf in the Basement un très bon et captivant album d’une grande fraîcheur sur lequel on peut aussi ressentir une réelle symbiose entre les musiciens.

L’album est disponible en digital sur plus de 150 plateformes. Il l’est également accessible en physique (CD) sur le site orfenamusic.com

Vous pouvez également consulter pour toute information la page www.orfenamusic.com.

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram