Le Reggae de la Jamaïque inscrit au patrimoine de l'UNESCO
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
Le Reggae de la Jamaïque inscrit au patrimoine de l'UNESCO cacestculte
Actualités

Le Reggae de la Jamaïque inscrit au patrimoine de l’UNESCO

0 commentaire
29 novembre 2018 - par Sébastien CIRON

697 total views, 4 views today

Le reggae est un genre musical ayant émergé à la fin des années 1960.

Ce genre musicale est la plus populaire des expressions musicales jamaïcaines. Il devient, à la faveur de son succès international, un style musical internationalement apprécié, porteur d’une culture qui lui est propre.

Il est souvent lié au mouvement rastafari, lui-même né en Jamaïque. Certains Rastas, comme le mouvement Bobo Shanti, y étaient ou y sont opposés. Malgré tout, la majorité de ces chanteurs sont, ou se réclament rasta. Le reggae peut être considéré comme un moyen de diffuser les idées rastafaristes.

Instruments typiques : Batterie, basse, chant, conga, guitare.

Le reggae de Jamaïque inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

L’Unesco a souligné « la contribution » de cette musique à la prise de conscience internationale « sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité ».

Bob Marley en 1980 ” Redemption Song ”

 

 

Le comité ad hoc de l’Unesco, qui se réunit jusqu’à samedi pour examiner 40 demandes d’inscription, avait également intégré mercredi les savoir-faire liés au parfum de Grasse en France.

Le reggae, dont la candidature était portée par la Jamaïque, a émergé à la fin des années 1960. Style musical issu du ska et du rocksteady. Il a aussi intégré des influences du jazz et blues d’Amérique. La musique est vite devenue populaire aux États-Unis et au Royaume-Uni, importée par les nombreux immigrés jamaïcains après la Seconde Guerre mondiale.

“Il est exclusivement jamaïcain”, a commenté Olivia Grange, la ministre de la Culture de cette île caribéenne, avant le vote. “C’est une musique que nous avons créée qui a pénétré partout dans le monde.”

À la différence de celle du patrimoine mondial, cette liste n’est pas établie selon des critères “d’excellence ou d’exclusivité”, selon l’Unesco. Elle ne cherche pas à réunir le patrimoine “le plus beau” mais à représenter la diversité du patrimoine culturel immatériel, à mettre en lumière des savoir-faire portés par des communautés.

Ce genre musicale est la plus populaire des expressions musicales jamaïcaines. Il devient, à la faveur de son succès international, un style musical internationalement apprécié, porteur d’une culture qui lui est propre.

Il est souvent lié au mouvement rastafari, lui-même né en Jamaïque. Certains Rastas, comme le mouvement Bobo Shanti, y étaient ou y sont opposés. Malgré tout, la majorité de ces chanteurs sont, ou se réclament rasta. Le reggae peut être considéré comme un moyen de diffuser les idées rastafaristes.

Instruments typiques : Batterie, basse, chant, conga, guitare.

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié