Interview des Rappeurs en Carton © Annette Dilly
PROCHAINEMENT
Facebook CCC Flickr CCC YouTube CCC Instagram CCC Twitter CCC Soundcloud CCC Pinterest CCC
Premier sur l'actualité culturelle en Hauts-de-France !
MENU
Interviews

Interview des Rappeurs en Carton © Annette Dilly

0 commentaire
19 septembre 2019 - par Sophie Grattepanche

699 total views, 2 views today

Lors du « Crossroads Festival » à Roubaix, jeudi 12 septembre 2019, j’ai eu l’occasion de rencontrer et d’interviewer Les Rappeurs en Carton, ce fut pour moi d’abord un stress total, et ensuite j’étais la plus heureuse des personnes sur Terre !

J’avais dix questions à leur poser, alors sans plus tarder je vous partage notre entrevue !

Pour bien commencer, présentez-vous en quelques mots…

Nous présenter en quelques mots ? Eh ben… on est Les Rappeurs en Carton, on fait du hip-hop. Dans le groupe il y a 120 (cent-vingt), Monkey et Charly !

Les Rappeurs en Carton : d’où ça vient et quand est-ce que cela a démarré ?

120 : Alors, ça vient d’où… Bah, à la base on vient de Dunkerque, mais maintenant on habite sur Lille et ça a commencé il y a deux ou trois ans. On a fait nos premiers concerts il y a deux ans. 🙂

 Enfants, quel était votre film ou votre dessin animé préféré ?

120 : On en a un chacun des différents je pense. Moi c’était Spy kids 2 !

Monkey : Ah… moi je suis encore enfant, il y a trop de films là… Mais je vais quand même dire Babar.

Charly : Alors moi, je vais dire Denver le dernier dinosaure.

120 : Oui !

Vos ambitions, votre rêve pour votre groupe ?

120 : C’est de continuer à faire plein de concerts, faire un concert où nous sommes les têtes d’affiche, que ce soit complet et que les gens ne viennent vraiment que pour nous !

Charly : Ce serait vraiment cool.

120 : Clairement : arriver à un stade comme ça, on adorerait… et puis pouvoir en vivre aussi !

– Vous allez y arriver !

120 : Oui, nous sommes assez confiants 🙂

Selon vous, quel est LE son ultime ?

120 : LE son ultime ?

Charly : Oulaaaa, il y en a plein !

120 : C’est dur !

Charly : Bon, je vais prendre ma cartouche je vais dire « Holiday » de Green Day. Parce qu’il est quand même culte.

120 : Je vais dire « In too Deep » de Sum 41.

Monkey : Mais ouais, mais les gars… Il me reste quoi là ?

– rires –

Monkey : « What’s my age Again ? »  (titre de Blink-182)

120&Charly : Ahhhh !

120 : Bim ! Le Trio.

Enfants, que vouliez-vous devenir ?

120 : J’ai toujours voulu faire de la musique, toujours… J’ai toujours regardé des vidéos et j’ai voulu faire ça, de suite.

Charly : Moi, j’étais plus dans le Basket.

Monkey : Je ne sais pas, je cherche encore !

– rires –

Selon vous, dans votre carrière, que pourrait-il vous arriver de pire ?

120 : Le pire ? Bah le pire… C’est l’arrêt.

Charly : Ouais, l’arrêt du groupe.

Monkey : Le pire serait, je pense… Un arrêt brutal et un arrêt qui ne laisse pas d’avenir, rien derrière tu sais…

Charly : Vraiment, que ça s’arrête et qu’il n’y ait plus rien : la tristesse !

– rires –

Avec qui rêveriez-vous de collaborer ?

120 : Avec qui rêverait-on de collaborer ? Pouah ça aussi c’est compliqué hein ! Il y en a plein !

Monkey : J’aurais bien dit Orelsan.

Charly : Ouais Orelsan !

Monkey : Ben oui Orelsan, depuis longtemps. Et c’est vrai qu’en ce moment il fait beaucoup d’ « apparitions ».

120 : Ouais c’est clair

Monkey : j’espère qu’il en fera encore quand on ira toquer chez lui 🙂

120 : Je ne sais pas franchement…

Charly : Oui je ne sais pas, il y en a tellement et en même temps je ne sais pas lesquels dire, tu vois… Mais oui Orelsan c’est quand même un bon exemple !

Avez-vous un rituel ou une habitude avant de monter sur scène ?

120 : Pas vraiment, je pense qu’on respire bien on s’échauffe.

Charly : On se fait un petit « check » et on y va !

– Cela doit être stressant ?

120 : Oui au début, mais maintenant ça va, en fait ça dépend des concerts !

Monkey : Et puis, on n’a pas le stress où l’on se morfond. On a plutôt le stress où nous sommes super excités. On a hâte que ça commence ! On est plus en mode… tu sais… on tremble et aller, on y va là ?

Avez-vous un mot pour les Internautes belges et français de « Ça C’est Culte » ?

120 : Écoutez, allez sur Youtube, allez nous écouter et quand on fait des concerts venez nous voir !

Charly : Carrément.

120 : Oui franchement, venez nous voir : nous, on adore !

Pour finir, monter sur scène, être acclamés, qu’est-ce que l’on ressent ?

120 : Ça fait du bien ! Après, être acclamés… c’est une façon de le dire, mais c’est vrai qu’il y a un peu de ça. On a fait certains concerts comme le Main Square, et en effet, c’est vrai que tu as l’impression d’être acclamé : il y a un truc qui se passe !

Charly : Ouais, il y a un truc qui se passe parce que t’es acclamé pour quelque chose que tu crées, quelque chose qui n’existait pas avant que tu le fasses.

Toi, ta musique… donc du coup, t’as un ressenti qui est quand même vachement agréable. C’est très galvanisant et oui, tu fais le Main Square, je peux t’assurer que le soir tu dors très bien !

Super, merci beaucoup pour cette interview !

120 : Comment t’appelles-tu ?

Annette, pour « Ça C’est Culte »

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié



Instagram