PROCHAINEMENT
HollySiz le 13 avril 2018 à l’Aéronef de Lille
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Youn Sun Nah Quartet + Gregory Porter - Tourcoing Jazz Festival 11 octobre 2014
Le cercle de jazz

Youn Sun Nah Quartet + Gregory Porter Tourcoing Jazz Festival

0 commentaire
13 octobre 2014 - par L'équipe

Bienvenue sur la planète Jazz avec Youn Sun Nah et Gregory Porter, tous deux bien connus au Tourcoing Jazz. Samedi, ont récidivé sur la scène du Théâtre Raymond Devos de Tourcoing.

Ouverture du Tourcoing Jazz Festival, ce samedi 11 octobre 2014.

En premier plateau (car il s’agit d’un vrai premier concert et non d’une « entrée en matière ») Youn Sun Nah 4tet qui nous est revenu après son passage il y a trois ans au Tourcoing Jazz. Née dans un environnement musical et de choristes, et initiée au piano dès l’âge de cinq ans, Youn Sun Nah a sans conteste la mélodie dans la peau. Ancienne chanteuse du Korean Symphony Orchestra (à l’époque, sur un répertoire gospel), elle poursuivra sa carrière par les comédies musicales et a bénéficié de nombreux prix et récompenses pour sa voix exceptionnelle : capable de passer d’une voix très profonde et posée à des vocalises élevées et longues, cette voix ne peut laisser indifférent, par sa musicalité et son empreinte.

Pour ma part, j’avais loupé Youn Sun Nah au Tourcoing Jazz en 2011 et je suis donc franchement réjouie de l’avoir enfin entendue. Que d’émotions ! Elle m’a donné la chair de poule durant la moitié du concert : c’est dire l’effet que sa voix est susceptible de nous faire. Le tout sous ses airs de petite poupée aux gestes délicats et à la voix fine de porcelaine : elle émeut par sa seule présente toute l’assistance qui n’a eu de cesse que de lui faire des « rappels » pour l’entendre avec son groupe à nouveau.

Si les musiciens qui l’entourent désormais (Ulf Wakenius à la guitare, David Venitucci à l’accordéon, et Simon Tailleu à la contrebasse) ne sont plus ceux jouant avec Youn Sun Nah à l’origine, pour autant ce quartet compose une harmonie indiscutable, qui échange sur les airs jazzy, folks, parfois à la limite de la balade…

Ainsi, Youn Sun Nah nous a fait profiter par ses chants et vocalises, en nous promenant vers différents horizons : tout autant du vent d’Avignon, de chansons folk suédoises, ou de ses « Pancakes », ice cream & chocolate qu’elle nous propose avec espièglerie, alors qu’à d’autres moments son chant est très profond… presque mélancolique. En tout cas, de belles émotions furent assurées par cette petite femme au «grand coffre». Ce fut un « Magico Momento » ! Pour prolonger le plaisir, n’hésitez pas à vous procurer ses albums Same Girl ou Lento.

En second plateau, nous avons eu le bonheur de retrouver Gregory Porter et son Liquid Spirit : prodigieux !

Rappelons-nous les débuts de Gregory Porter issu du Gospel (lui aussi), tout droit venu de Californie, avec la sortie en 2010 de son premier album Water, suivi de Be good en 2012, puis son troisième album sorti en 2013 intitulé Liquid Spirit. Ce baryton frisant les deux mètres, à l’allure d’un footballer américain, star de la voix du jazz et soul, a toujours bénéficié de fabuleuses critiques pour sa « voix d’or», et d’ailleurs, Water sera nominé dans la catégorie « meilleur album de jazz vocal » aux Grammy Awards.

On sent bien dans ses chansons que Gregory Porter est fondamentalement inspiré par Marvin Gaye et Nat King Cole qu’il honore en les citant au passage dans ses airs colorés par sa vie, les souvenirs de sa mère… Par ses mélodies soul et ses balades narratives, il rappelle aussi un certain Billy Paul. On note également son talent pour animer la scène avec ses facétieux acolytes (Yosuke Sato au saxophone et à la clarinette, Chip Crawford au piano, Aaron James à la basse, Emanuel Harrold à la batterie). Yosuke et Emanuel nous ont fait un super « un bœuf », tandis que Chip nous a entrainé dans un solo au piano digne de Jerry Lee Lewis… Gregory Porter, enflammé par notre ambiance nordiste, a fini un morceau en sautant sur sa chaise de façon déchaînée ! Oui, un trublion de la scène à la forte sensibilité et à la voix d’or, voici ce qu’est Gregory Porter !

Enfin, le monde pour faire dédicacer son dernier album est tout à fait représentatif de l’émotion qu’il suscite et je devrais pour ma part me contenter d’acheter mon album dans un bac et de tenter de le faire dédicacer une prochaine fois, tant il déchaîne les foules : nous attendons donc impatiemment le prochain passage de Gregory Porter et du Liquid Spirit !

Si vous avez raté ces deux premiers concerts du samedi 11 octobre 2014, quelle chance pour vous : le Tourcoing Jazz festival continue de faire tourner ses planètes jusqu’au dimanche 19 octobre ! Vous pourrez notamment retrouver le grand Manu Dibango et son Soul Makossa Gang, Winston McAnuff & Fixi… et de nombreuses autres têtes d’affiche !

MTG

Retrouvez des clichés de cette soirée à ce lien.

1,003 total views, 2 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié
captcha