PROCHAINEMENT
Les Eurockéennes de Belfort du 6 au 9 juillet 2017
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
The Cranberries Nouveau Siècle Lille concert reportage ça c'est culte Nicolas Fournier
Reportages

The Cranberries se la joue classique au Nouveau Siècle

0 commentaire
15 mai 2017 - par Nicolas FOURNIER

Ce soir, direction le Nouveau Siècle. Mais cette fois-ci ce n’est pas pour y entendre l’Orchestre National de Lille. Les occupants habituels du lieu ont prêté (ou plus vraisemblablement loué) leur écrin aux irlandais The Cranberries pour un concert dans une formule inédite.

La soirée commence à 20 heures piles quand les lumières s’éteignent pour l’arrivée de D.A.R.K.

Le groupe The Cranberries, notamment composé de l’ancien du groupe Smith et D.A.R.K., Andy Rourke, et dans lequel officie habituellement Dolores O’Riordan (qui ne pourra pas venir les rejoindre ce soir malheureusement) offrent un son lourd et très électro. Ce projet surprend, car il détonne dans cet endroit tout comme le genre très éloigné de celui de la tête d’affiche qui doit dérouter les fans des Irlandais. Certes, la chanteuse des Cranberries est impliquée dans le projet et cela lui offre sûrement une respiration dans sa carrière, mais je ne suis pas sûr que tous les fans accrochent. Ils resteront 45 minutes durant lesquelles ils joueront neuf titres issus de leur album Science Agrees. On relèvera quelques inspirations hip-hop (avec l’usage de scratchs notamment) et un petit quelque chose qui fait penser à Depeche Mode. Ils s’en iront discrètement à l’issue de leur prestation.

DSC_0035.NEF

Petite pause pour le changement de plateau

La diffusion d’un titre de Depeche Mode permet de confirmer la filiation avec le groupe précédent. Finalement, il n’y aura pas longtemps à attendre car à 21 heures tout juste un quatuor à cordes (composé entre autres d’une Lilloise) entre sur scène pour s’échauffer. Ils sont rapidement rejoints par le reste du groupe. Au total, ils ne sont pas moins d’une dizaine sur scène. Loin d’être 100% acoustique, la musique se révèle finalement être très électrique avec la présence d’instruments amplifiés (guitare, basse). Le public ne s’y trompe pas et se lève dès l’apparition de Dolorès. Les premiers rangs resteront debout pendant quasiment tout le concert. Pas trop besoin d’analyser pour comprendre que l’aspect nostalgique joue à plein pour ce groupe. Tout comme pour K’s Choice la semaine passée. Les années 1990 n’avaient finalement pas que du mauvais en elles.

DSC_0062.NEF

Comme vous l’aurez compris, la formule de cette tournée propose l’ajout de cordes au schéma traditionnel

Certaines chansons laissent de côté les cordes pour faire parler l’énergie des compositions (« I can’t Be with You »). Mais quand elles s’ajoutent, le résultat apporte un vrai supplément d’âme (« Animal Instinct », « Free to decide »). Bien que la liste des morceaux de cette tournée de The Cranberries s’apparente à une compilation.

Quelques nouvelles chansons sont interprétées. D’autres nouveautés issues de l’album Something Else seront jouées lors du rappel. Le temps file vite, une vingtaine de chansons s’enchaînent en une heure trente à peine. De fait, les morceaux paraissent interprétés sur un tempo rapide. Cela se remarque avec « Just my imagination » notamment ou encore « Desperate Andy ».

Et pourtant Dolores est avenante. Elle est ravie d’être là (ils ont dû annuler la date d’Amsterdam deux jours avant pour cause de maladie) et s’adresse ponctuellement en français. Une langue « qu’elle a apprise à l’école ». Comme indiqué avant, la décennie 1990 du groupe est mise en avant avec comme temps forts « Salvation », comme très le rock « Wanted » ou « Zombie » joués juste avant le rappel.

Un rappel pour The Cranberries qui commence en mode acoustique avec trois nouveaux titres du dernier album (« Why? », « Rupture », « The Glory ») avant de redevenir plus planant à faire de baux rêves (« Dream »). Une soirée très agréable avec un parti pris intéressant loin d’être un simple gadget, et qui plus est, dans un lieu magnifique.

Les chansons des Cranberries

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée
captcha