/ /
PROCHAINEMENT
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
philm european tour 2015
Reportages

Reportage PHILM à la Péniche de Lille septembre 2015

0 commentaire
27 septembre 2015 - par Nicolas FOURNIER

Ça n’empêche pas une petite foule de s’être déplacé pour découvrir Philm malgré ce mardi pluvieux sur la Péniche de Lille.

Si ce nom Philm ne vous dit rien, sachez qu’il s’agit d’un projet auquel Dave Lombardo (batteur de Slayer) participe.

Il est environ 21 heures quand les premières déflagrations sonores se font entendre en guise d’introduction. D’abord seuls sur scène, le guitariste chanteur Gerry Nestler et le bassiste Pancho Tomasselli sont rapidement rejoints par Lombardo qui prend place derrière ses fûts. Placés au même niveau que ses deux comparses, tout devant. Mais clairement c’est lui qui captera le plus l’attention. Du fait de son passé, certes, mais aussi à la vue d’une prestation hallucinante. On plaint son pauvre kit de batterie qui a été mis à rude épreuve.

Pourtant ses acolytes ne déméritent pas. Le bassiste notamment, tendu sur son instrument et qui imprègne un rythme ultra­rapide. Il est sympathique (bien qu’il ressemble fortement au méchant de Prison Break) et échange des sourires avec les personnes devant lui. Musicalement on s’éloigne assez du métal que pouvait suggérer le passé des trois musiciens. Leur rock est nerveux avec un solide groove. Difficile de ne pas hocher la tête en entendant la musique que le trio produit. Les compositions sont bonnes, avec beaucoup de changements de tempo dans les morceaux, pour un rendu proche du prog­rock. C’est innovant. La seule chose qui me dérange un peu est la voix du chanteur, très en retrait et un peu trop commune par rapport à l’ensemble.

Le concert de Philm fait la part belle au dernier album Fire From the Evening Sun, sorti l’an dernier. On regrettera juste qu’ils n’aient pas joué Corner Girl, leur ballade concluant leur dernier opus et dont le style tranchait singulièrement avec le reste. Les chansons font la part belle à l’aspect technique de leur musique. La prestation de Lombardo tient d’ailleurs de la leçon de musique. Cel tombe bien, il repassera à l’École de musique de Tourcoing pour une master class quelques jours après.

Cela n’empêche pas le groupe Philm et le public de passer une bonne soirée. L’une des dernières dates d’une tournée européenne qui touche à sa fin. Un peu courte d’ailleurs puisque, rappel inclus, ils n’auront passé d’une heure sur notre bateau lillois préféré. Ils partent toutefois après avoir joué une nouvelle composition qui sera sur leur prochain album. Un peu de rab n’aurait quand même pas été de reflux. Mais on peut toujours espérer les revoir prochainement dans notre région.

Nicolas Fournier

62 total views, 2 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée
captcha