/ /
PROCHAINEMENT
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
La La Land danse
Reportages

On a enfin vu La La Land, et on a aimé…

0 commentaire
29 mars 2017 - par L'équipe

Damien Chazelle a composé La La Land, un deuxième film musical, maintes fois récipiendaire. En guise d’éloge au septième art. Emma Stone et Ryan Gosling y déclarent l’amour de Mia et Sebastian. A fortiori du jazz.

Ce n’est pas la guerre, mais la danse des étoiles. Et si « Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne », La La Land nous offre une version bucolique et lactée d’une chantante et éperdue relation, à laquelle le film offre un écrin bigarré. Nous voilà embarqués dans cette féérie, quitte à ne jamais sauver son astre.

Synopsis

Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir sert des cafés entre deux auditions. De son côté, un passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Coup de foudre

La La Land, c’est de prime abord un éloge fait au cinéma. Ryan Gosling et Emma Stone y jouent Sebastian et Mia, respectueusement claviériste de génie et comédienne en devenir, qui plusieurs fois s’amourachent dans un Los Angeles digne des années trente, néanmoins contemporain. Avant de s’éprendre et de tenter de vivre leurs amoureuses et toutefois dénuées destinées.

L’amour est une musique. En témoigne la scène inaugurale du film, qui ouvre sur une séquence haute en couleurs. Antithèse des trop-souvent-servies mélopées hollywoodiennes, et à la fois hommage avoué à Hollywood. Sans jamais pourtant céder à la mièvrerie. Car La La Land, c’est à la fois une déclaration d’amour de Chazelle au cinéma hollywoodien de l’âge d’or des comédies musicales. Et une déclaration d’amour au jazz, et à son époque glorieuse.

Déjà culte La La Land

Les comédiens jouent leur partition à merveille. Qu’on en voudrait presque que ces deux-là, qui en sont à leur troisième collaboration après Crazy, Stupid, Love (2011) et Gangster Squad (2013), tombent amoureux pour de vrai. En véritable thérapeutes du bonheur,  les protagonistes chantent et dansent sur un nuage, sur lequel ils invitent le spectateur. Impossible de ne pas tomber sous le charme de la passion qu’ils incarnent à merveille !

La présence de John Legend, à la notoriété éponyme, ne s’invente pas. Dans ce film musical qui marquera,  à notre humble avis, la postérité ! Si ce n’est déjà fait, Ça C’est Culte vous recommande d’aller le voir sans plus attendre !

118 total views, 2 views today

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée
captcha