PROCHAINEMENT
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
sacha-openingstage
Tremplins, dispositifs

Interview Sacha Khayat fondateur d’OpeningStage

0 commentaire
23 mars 2015 - par L'équipe

OpeningStage est une plateforme artistique toute fraîche. C’est le fondateur lui-même, qui s’est prêté au jeu des questions/réponses. Propos recueillis par Céline G.

Comment est né le projet ?

Le projet est né de ma passion et de mon envie de faire bouger les choses. Depuis ma plus jeune enfance je suis passionné par la musique, la culture, la scène. On peut dire que j’y consacre ma vie. Je vais régulièrement voir des spectacles, des concerts, des one-man… Et je trouve qu’il manque quelque chose là dedans. Même si je prends toujours autant de plaisir à aller un spectacle je trouve ça, et ceux depuis quelques années, assez redondant. Je trouve que ça manque de chaleur, de communication, de sociabilité. OpeningStage a pour vocation de faire changer ces choses ! J’ai vu de mes propres yeux la difficulté pour artiste de monter sur scène. Que ce soit par faute de moyen ou de réseau. OpeningStage veut donner à n’importe quel artiste qui a du talent, la possibilité de découvrir la scène !

Qui est ou sont les auteurs ? Leurs parcours ?

Je me présente Sacha Khayat, j’ai 25 ans et je suis le fondateur de la plateforme OpeningStage. J’ai suivi une formation totalement universitaire en passant par la Sorbonne et Assas. Je pense que l’université est la meilleure formation à suivre pour devenir quelqu’un de très mature. Au niveau de mon cursus, j’ai suivi une licence d’économie, un master de gestion d’entreprise et enfin un master 2 d’entrepreneuriat. J’ai eu la chance d’énormément voyager un peu partout dans le monde en sac à dos durant mon cursus ce qui m’a permis d’acquérir une très grande ouverture d’esprit. Et enfin j’ai travaillé l’année dernière en agence d’événementiel. Une expérience très enrichissante !

Dans quel format est mis en place le projet ?

Le projet fonctionne à partir d’un site internet qui permet aux artistes, de tout genre et partout en France, de se présenter. Sur chacun des profils, il existe un bouton « j’aime » qui va nous permettre de déterminer la popularité des artistes. Suivant cette popularité nous allons proposer à un ou plusieurs artistes un projet scénique.

Nous allons essayer de proposer le plus de projets scéniques avec plusieurs artistes pour trois raisons : 1. L’envie de faire des spectacles pluridisciplinaires. Avec OpeningStage vous n’allez pas voir un concert ou un one man show par exemple, mais les deux à la fois. 2. Pour assurer les taux de remplissage. 3. Pour donner la possibilité aux artistes de s’échanger leurs bases fans. Un spectateur qui sera venu voir l’artiste 1 va forcément rester pour l’artiste 2 et peut-être, tomber amoureux de lui.  Une fois le projet validé par les artistes, il entre en « partie financement » durant deux mois.

C’est à ce moment-là que le spectacle devient collaboratif et que les internautes peuvent nous aider dans la production du spectacle.  Si au bout de deux mois nous avons récolté les fonds nécessaires et/ou prestations de services, nous produirons l’événement, sinon nous rembourserons les internautes. Évidemment, chacun des acteurs dans la production du spectacle est rémunéré. Que ce soit les artistes, les prestataires ou même le crowdfunder, chacun va être rémunéré de deux manières :

–        Avec un fixe que vous aurez quoiqu’il arrive puisque nous produisons un spectacle que si le seuil de rentabilité est dépassé.

–        Une partie variable en fonction du taux de remplissage de l’événement. Chacun a donc à y gagner à communiquer

Existe-t-il un modèle économique ?

Bien entendu ! Sur un événement après avoir rémunéré les artistes, prestataires et crowdfunder nous prenons un pourcentage sur les revenus dégagés par l’événement. Nos revenus sortent de la billetterie et des consommations pour un spectacle.

Quel est l’intérêt pour les artistes et les acteurs culturels en général ?

Les objectifs d’OpeningStage sont clairs :  nous voulons donner la chance à n’importe quel type d’artiste, quelque soit son âge, ses origines, sa ville d’avoir la possibilité de connaître au moins une fois le plaisir que procure la scène.  Nous voulons révolutionner le spectacle vivant en le rendant beaucoup plus sociable. Grâce à la plateforme, les internautes vont pouvoir communiquer en amont avec les autres fans, les artistes ou même les spectateurs. Nous voulons vraiment voir le spectacle comme il était présenté dans les années 70, avec un lien direct avec l’artiste. Avec OpeningStage nous donnons la possibilité aux internautes de se sentir impliqué dans la réalisation du spectacle, mais aussi sur l’avenir de l’artiste.

Nous voulons dynamiser la culture dans chacune des régions françaises. Notre site est doté d’un système de géolocalisation qui va permettre aux internautes de connaître quels sont les artistes près de chez eux. Si les artistes sont suffisamment populaires, OpeningStage produira son spectacle dans SA ville. Nous voulons devenir une sorte « d’apporteur d’affaire » pour les prestataires (gérant de salle, technicien, régisseur, traiteur, barman…).

Quels sont les objectifs à atteindre actuellement ?

Actuellement nous devons résoudre notre plus grosse problématique : comment faire pour qu’un artiste qui habite, disons à Niort, connaisse l’existence d’OpeningStage et comprenne que nous somme là pour lui, pour l’aider à monter sur scène ? Étant donné que nous sommes une très jeune entreprise, nous avons donc très peu de moyens. Le lancement de la plateforme est prévu pour le 1er avril.

Quelles sont les démarches pour la suite ? Comment voyez-vous le projet dans deux ans par exemple ?

Les démarches à suivre sont simples. Venez vous inscrire sur la plateforme et aidez-nous à révolutionner le spectacle vivant ! Dans deux ans nous voulons avoir fait des spectacles dans chacune des régions françaises. Nous espérons ouvrir notre propre salle de spectacles ou la programmation sera totalement collaborative.

74 total views, 2 views today

Imprimer Envoyer à un ami
0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée
captcha