PROCHAINEMENT
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Interview avec Jock MCDONALD des Bollock Brothers
Interviews

Interview avec Jock MCDONALD des Bollock Brothers

0 commentaire
11 février 2016 - par L'équipe

À l’occasion de la venue rare et exceptionnelle des The Famous Bollock Brothers dans le bar concert le rouge (maison classée dix-huitième siècle, dans le Vieux-Lille) plein à craquer, redécouvrir tout devant (même dedans) l’un des derniers groupes punk new wave avant-gardistes légendaires toujours en imprévisibilité, ainsi que retrouver son leader Jock McDonald backstage,devient synonyme de prouesse « Ça C’est Culte » !

Véritablement, le concert « Live and Dangerous » (rien d’anodin dans le nom) chaudement déroulé dans une ambiance de pub rock jubilatoire indescriptible, où l’interactivité « arrosée » d’alcool et de musicalité révoltée avec d’autres musiciens issus du public, tout cela sous la poigne vocale de son chanteur « possédé », rien n’était gagné d’avance, hormis le plaisir. Il faut dire, le groupe nous a richement gâtés en ce samedi soir insolite de son répertoire multifacette, et Jock de son authenticité épicurienne. Comme dirait mon père : « C’est ça le Rock and Roll BB ! »

Bonsoir, Jock ! Alors comment te sens-tu après ce concert assez fou ce soir ?

Je me sens très fier, car j’ai un fils français, Killian qui a 17 ans et qui vit entre ici à Lille et à Lyon (Killian accompagne parfois le groupe sur scène, NDLR). Aussi quand je vois tout le travail que font des gens comme Denis et Wolf pour nous faire venir jouer ici ce soir, je pourrais remercier Dieu pour cette chance, mais avant cela  » merci Denis ! merci Wolf ! » (en français).

(NDLR : DENY D est DJ organisateur de soirées Electro/New Wave sur la métropole lilloise et Wolf est musicien issu de l’électronique expérimentale, connu sous le nom de L’Overflow, tous deux fans, amis et organisateurs des venues de Bollock Brothers à Lille.)

Justement peux-tu nous parler de ce feeling avec la certaine French Connexion que tu évoques souvent en parlant de Lille (le groupe joue régulièrement à Lille, ou dans le Nord-Pas-de-Calais uniquement, pour ses passages en France, NDLR) ?

C’est une bonne et difficile question et je vais t’expliquer pourquoi… Je pense honnêtement que les Bollock Brothers devraient être reçus pareil ailleurs en France, car on est quand même ceux qui ont réalisé « Son of a bitch » (reprise culte d’ « Harley David » de et avec la participation unique de Serge Gainsbourg, en 1987) oh lala ! (formule fétiche de Jock).

Vis-tu toujours en Belgique ?

Non, je vis à Londres, n’est-ce pas Patrick (le batteur passant près de nous) ? Mais de temps en temps, oui, je vis en Belgique, car j’aime bien faire l’amour à la gent féminine belge, oh la la (pensif).

En parlant des Belges, n’était-il pas prévu un album de remix par la scène belge des Two Many Dj’s à un moment donné ?

C’est drôle que tu poses cette question, car justement ce soir Two Many DJ’s jouent à Londres au Marquee ! Le problème que l’on rencontre avec Stephen et David (les frères Dewaele) est que ces garçons sont toujours en concert ou alors dans les studios ! Mon planning et le leur ne collent jamais ! Alors je me suis dit pourquoi faire ça rapidement ? Pourquoi sortir ça maintenant ? Quand le moment sera venu ces remix sortiront ! Et le problème est que l’on doit les rendre parfaits !

On s’en fout qu’il y ait plein de Dj’s prêt à nous remixer (dans les années 2000, l’influence des Bollock Brothers fût indéniable sur le mouvement electroclash, on retiendra essentiellement le sample de « The Bunker » utilisé en boucle par Felix Da Housecat sur « Hunting Season », NDLR) car si ce n’est pas fait correctement, on va tuer la chanson originale ! Et je ne peux pas tuer des chansons comme « Son of a bitch »  ! (Jock est très marqué par cette collaboration amicale et privilégiée avec Serge Gainsbourg).

Bollock Brothers est un pur groupe oldschool (fonctionnant à l’ancienne) et, pourtant, toi Jock, tu es friand des réseaux sociaux sur Internet (principalement Facebook). Es-tu un geek ?

C’est encore une fois une très bonne question, car Facebook en particulier, a sauvé des groupes comme Bollock Brothers qui n’avaient plus aucune publicité ou médias pour en parler.

Est-ce qu’un nouvel album des Bollock Brothers pourrait encore sortir ?

(Long silence), Possible…oui mais tu vois, David Bowie, Lemmy (Motörhead), Glenn Frey des Eagles viennent de mourir… Et Richard notre bassiste était un ami proche de Lemmy avec lequel il a passé beaucoup de bon temps… Et moi j’ai rencontré Bowie sur une émission de télévision à Dublin quand il faisait « Space Oddity(nouveau moment de silence). Nouvel album ? Oui, mais nous devons aller tous bien pour le faire correctement ensemble.

Quel artiste ou groupe que tu écoutes, te fait vibrer aujourd’hui ?

Oh ! Une autre bonne question !

Je suis curieux !

Par exemple hier soir à Bruxelles, il y a un groupe belge dont Danny Momeens de Vive La Fête (autre groupe belge populaire dans la scène Rock New Wave électronique avec lequel Jock lie amitié et collaboration, notamment sur une reprise enivrée d’ « Horror Movies » en 2002, NDLR ) m’avait parlé et qui a joué en première partie pour nous. Ce sont les Nervous Shakes. Ils sont très bons, brillants et Rock and Roll ! Et pour reprendre ta question, j’aime toujours autant la musique française des années 1960 avec Jacques Dutronc, Nino Ferrer, et bien sûr Serge Gainsbourg (..) et au passage, j’adorerais être dans le lit avec Vanessa Paradis (éclat de rire complice).

Pour finir, as-tu un message à passer aux lecteurs de Ça C’est Culte ?

Oui, j’ai un bon message pour vous (ricanant spontanément). Je veux acheter 25 tickets pour venir avec mes amis voir jouer la République d’Irlande contre l’Italie (Jock est un fervent supporteur de l’équipe de foot « The boys in green ») ici à Lille au Grand stade pour l’euro 2016 !  J’ai besoin des tickets « s’il vous plaît » (éclat de rire) 

Cet échange sympathique illustre parfaitement que Jock McDonald est un personnage hors norme, autant pragmatique que romanesque, et fait de lui l’unique « gentleman punk » de sa génération ! Respect Monsieur des Bollock Brothers, Lille vous aime !

Jock MacDonald BB Lille

Propos recueillis le 30 Janvier 2016 par Josse Juilien

60 total views, 2 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée
captcha