PROCHAINEMENT
HollySiz le 13 avril 2018 à l’Aéronef de Lille
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
charlotte gainsbourg Rest album ed banger ça c’est culte
Chroniques

Charlotte Gainsbourg sort le nouvel album REST

0 commentaire
8 septembre 2017 - par L'équipe

REST, nouvel album produit par SebastiAn de l’écurie Ed Banger (Kavinsky, Frank Ocean) incluant des collaborations avec Guy-Manuel de Homem-Christo et Paul Mc Cartney.

Charlotte Gainsbourg, fille de, sœur de, femme de, actrice, muse, chanteuse, dans notre paysage depuis ses premiers pas. Tout le monde semble connaître Charlotte Gainsbourg, pourtant, nous n’en savons rien. Pour une fois, laissons Charlotte parler de Charlotte Gainsbourg. Ce qu’elle accepte de faire dans son dernier album Rest, autoportrait sans concession, disséquant toutes ses blessures, sans épargner aucune cicatrice.

À ce propos, Charlotte se dit obsédée par les premières fois : « il y a un charme et une magie que je ne retrouve plus après. C’est la première fois que je me livre et que l’objet entier m’appartient ». Tous les textes sont d’elle, pages entières de ses carnets intimes où elle choisit de parler de la mort de son père (Lying With You), de la mort de sa sœur dans Kate, de ses peurs enfantines (Les Crocodiles), du temps qui passe (Ring-A-Ring O’Roses), de la vie des morts (Les Oxalis). L’album est produit par un homme de l’ombre, SebastiAn, de l’écurie Ed Banger et aussi grand artificier des albums de Kavinsky et Frank Ocean.

« Sa brutalité et sa radicalité dans la musique cache, je crois, une forme de timidité. Dans ça je pouvais me reconnaître et j’imagine qu’il me comprend bien ».

Cette entente est le terrain propice à une sincérité, frôlant l’impudeur sans jamais y basculer

Le background électro de SebastiAn s’est parfaitement accordé au désir de Charlotte d’un son à la fois troublant et mécanique, inspiré par Giorgio Moroder avec un clin d’œil à Pino Donaggio – compositeur musique des films de Brian de Palma, en passant par l’ambiance pesante de The Shining de Kubrick à Rebecca de Hitchcock qui développent chacun à leur manière une vision de la peur, de l’obsession et de la possession. Le cinéma est toujours présent, inlassablement.

Le premier single Rest de l’album éponyme est produit et co-écrit par Guy-Manuel de Homem-Christo

Cette collaboration a poussé Charlotte Gainsbourg a avoir une approche plus fine et méthodique de l’écriture « je suis arrivée avec un tas de paroles… il y en avait trop, et Guy-Man m’a dit : tu ne peux pas raconter tout ça, ça doit rester simple ; et il a tout réduit à trois mots ». Les paroles sont concises. Rest est le premier mot inscrit sur une pierre tombale (Rest in Peace). La passerelle entre l’anglais et le français est franchie aisément sur cet album. L’ambiguïté du mot n’est donc pas anodine. Il s’agit tout aussi bien du verbe français « rester » que du verbe « rest » reposer.

À cette occasion, Charlotte Gainsbourg décide de porter une autre casquette, celle de réalisatrice :

« J’ai appelé Lars (Von Trier) pour lui demander s’il acceptait de réaliser le clip. Il m’a répondu « non, c’est à toi de le faire ». Sachant ce dont j’avais besoin, il m’a dicté sous forme de “règles“, un cahier des charges que j’allais appliquer à la lettre. C’est exactement ce qu’il me fallait.

À moi de mettre ma personnalité dans le choix des images d’archives ou celles que j’ai tournées. Ainsi, d’essayer de créer un langage répétitif, calquant cette boucle musicale ».

L’expérience est donc réitérée pour les clips suivants :

« j’étais suffisamment désinhibée pour me lancer dans la réalisation d’autres clips de l’album. Avec, pour chaque morceau, une vision différente, un langage différent, mes histoires personnelles à exprimer. »

C’est une invitation à découvrir, pour la première fois, Charlotte Gainsbourg.

1,372 total views, 10 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre courriel ne sera pas publié
captcha