/ /
PROCHAINEMENT
"Premier sur l'actu musicale en Hauts-de-France"
MENU
Andreas et Nicolas festival les enchanteurs mazingarbe
Festivals

Andreas et Nicolas au Festival Les Enchanteurs (Mazingarbe, le 22 mars 2016)

0 commentaire
4 avril 2016 - par Nicolas FOURNIER

S’il vous fallait une soirée détente et déconnexion de neurones après une lourde journée de travail, le festival des Enchanteurs avait prévu quelque chose pour vous. Direction Mazingarbe (entre Lens et Béthune) et la Ferme Dupuich en ce mardi soir pour y entendre Andreas et Nicolas. Ces deux trublions, issus d’Ultra Vomit pour l’un et d’Era Nova pour l’autre proposent un véritable spectacle combinant humour (graveleux) et musique (approximative). Les deux Nantais arrivent sur scène, accompagnés de leur singe-batteur tandis que raisonne le générique de 2001 : l’odyssée de l’espace. Le ton est donné. Le reste sera à l’avenant.

Le spectacle est difficile à décrire si vous n’allez que dans des spectacles respectant une certaine norme. Car justement ce duo (ou trio, on ne sait pas si le singe batteur compte) ne respecte rien. On relèvera une forte propension à la vulgarité (« Putain ! Putain ! Putain! », « S**** Salope ») qui apparaît comme le seul fil rouge de la soirée. Musicalement (c’est un bien grand mot) on tourne essentiellement autour d’un gros n’importe quoi, quelques apports liés à la musique métal sont audibles (Ultra Vomit est un groupe de métal parodique lui-même). Cela permet aussi d’expliquer leurs nombreuses programmations à des festivals de ce genre (ils seront d’ailleurs à l’affiche du Hellfest cet été).

Le duo ne lésine pas sur les accessoires pour assurer la qualité de la prestation. Téléphone, ours en peluche géant, masques et costumes permettent de faire de leur heure et demie passée dans l’étroite salle de ce corps de ferme un moment déroutant. Mi-spectacle comique (option humour régressif) mi-concert, Andreas et Nicolas ne se prennent pas vraiment la tête et y mettent tout leur cœur dans cette aventure.

Souvent comparés à Giédré (ils ont partagé l’affiche il y a deux ans), le duo Andreas et Nicolas partage avec la Lituanienne des thèmes proches (essentiellement la scatologie). À la différence que chez les Nantais, il n’existe pas une deuxième grille de lecture. Les blagues potaches sont à l’évidence à prendre au pied de la lettre.

Avec leurs looks improbables (entre l’ado attardé et le présentateur télé ringard, au choix), leurs deux personnalités se combinent pour le plus grand bonheur des chanceux présents ce soir. On notera quand même une petite incartade plus sérieuse (« En Abitibi ») pour finir. La référence à cette région du Québec vient surtout du fait d’une figure locale (Mononc’Serge) qui pratique lui-même la musique saupoudrée d’éléments comiques. Ils tourneront d’ailleurs avec lui outre-Atlantique fin mai. Si vous les avez ratés, rassurez-vous les gaillards reviendront à l’Antre-2 à Lille le 12 mai.

Nicolas Fournier

102 total views, 2 views today

0 commentaire réagissez au sujet de cet article !


Vous aimerez aussi

Votre adresse E-mail ne sera pas publiée
captcha